9 mars 2012 / 14:13 / dans 6 ans

Décréter la crise grecque réglée serait une erreur, dit Schäuble

BERLIN (Reuters) - Affirmer que la zone euro a résolu la crise de la dette souveraine grecque parce que l‘offre d’échange de titres soumise aux créanciers privés d‘Athènes a été un succès serait une erreur, a déclaré vendredi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.

<p>Selon le ministre allemand des Finances, Wolfgang Sch&auml;uble, affirmer que la zone euro a r&eacute;solu la crise de la dette souveraine grecque parce que l'offre d'&eacute;change de titres soumise aux cr&eacute;anciers priv&eacute;s d'Ath&egrave;nes a &eacute;t&eacute; un succ&egrave;s serait une erreur. /Photo prise le 7 mars 2012/REUTERS/Tony Gentile</p>

Quelques minutes auparavant, le président français, Nicolas Sarkozy, avait jugé que le problème de la crise grecque était “réglé” ajoutant que “la page de la crise financière est en train de se tourner”.

Pour Wolfgang Schäuble, “la Grèce a obtenu aujourd‘hui une opportunité claire de redressement. Mais il faut au préalable que la Grèce saisisse cette opportunité.”

“Ce serait une grosse erreur de donner l‘impression que la crise a été résolue”, a-t-il ajouté lors d‘une conférence de presse. “Ils ont l‘opportunité de la résoudre et ils doivent en profiter.”

Gernot Heller, Annika Breidthardt et Stephen Brown, Marc Angrand pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below