26 février 2012 / 13:47 / il y a 5 ans

L'Iran refuse de livrer 500.000 barils de brut à la Grèce

<p>Plate-forme p&eacute;troli&egrave;re iranienne &agrave; Iran-Alborz, en mer Caspienne. L'Iran a refus&eacute; de livrer &agrave; la Gr&egrave;ce 500.000 barils de p&eacute;trole brut dans le cadre de repr&eacute;sailles aux sanctions de l'Union europ&eacute;enne li&eacute;es au programme nucl&eacute;aire iranien, rapporte dimanche l'agence de presse officieuse iranienne Fars. /Photo d'archives/Official website of the Iranian Oil Ministry (SHANA)/Hamed Nouri</p>

TEHERAN (Reuters) - L'Iran a refusé de livrer à la Grèce 500.000 barils de pétrole brut dans le cadre de représailles aux sanctions de l'Union européenne liées au programme nucléaire iranien, rapporte dimanche l'agence de presse officieuse iranienne Fars.

"Des pétroliers qui s'étaient rendus (en Iran) pour charger 500.000 barils de brut iranien devant être livrés à une raffinerie grecque ont dû repartir à vide, l'Iran ayant refusé d'effectuer la livraison", écrit Fars sans préciser sa source.

L'Iran a cessé de vendre du brut aux entreprises britanniques et françaises ces derniers jours. Son ministre du Pétrole avait averti le 4 février que la République islamique réduirait ses exportations pétrolières vers "certains" pays européens.

Parisa Hafezi; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below