26 février 2012 / 13:47 / dans 6 ans

L'Iran refuse de livrer 500.000 barils de brut à la Grèce

TEHERAN (Reuters) - L‘Iran a refusé de livrer à la Grèce 500.000 barils de pétrole brut dans le cadre de représailles aux sanctions de l‘Union européenne liées au programme nucléaire iranien, rapporte dimanche l‘agence de presse officieuse iranienne Fars.

<p>Plate-forme p&eacute;troli&egrave;re iranienne &agrave; Iran-Alborz, en mer Caspienne. L'Iran a refus&eacute; de livrer &agrave; la Gr&egrave;ce 500.000 barils de p&eacute;trole brut dans le cadre de repr&eacute;sailles aux sanctions de l'Union europ&eacute;enne li&eacute;es au programme nucl&eacute;aire iranien, rapporte dimanche l'agence de presse officieuse iranienne Fars. /Photo d'archives/REUTERS/Official website of the Iranian Oil Ministry (SHANA)/Hamed Nouri</p>

“Des pétroliers qui s’étaient rendus (en Iran) pour charger 500.000 barils de brut iranien devant être livrés à une raffinerie grecque ont dû repartir à vide, l‘Iran ayant refusé d‘effectuer la livraison”, écrit Fars sans préciser sa source.

L‘Iran a cessé de vendre du brut aux entreprises britanniques et françaises ces derniers jours. Son ministre du Pétrole avait averti le 4 février que la République islamique réduirait ses exportations pétrolières vers “certains” pays européens.

Parisa Hafezi; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below