24 février 2012 / 17:38 / dans 6 ans

Les banques demandent au G20 plus d'efforts pour la croissance

<p>Charles Dallara, directeur de l'Institut de la finance internationale. Les grandes banques r&eacute;unies sous la banni&egrave;re de l'Ifi ont appel&eacute; vendredi les pays du G20 &agrave; faire davantage d'efforts pour stimuler la croissance, soulignant les risques des politiques d'aust&eacute;rit&eacute;. /Photo prise le 24 janvier 2012/REUTERS/Miro Kuzmanovic</p>

(Reuters) - Les grandes banques internationales réunies au sein l‘Institut de la Finance internationale (Ifi) ont appelé vendredi les ministres des Finances du G20 réunis au Mexique à accentuer leurs efforts pour promouvoir la croissance économique.

Tout en saluant le dernier plan de sauvetage de la Grèce comme “un important pas en avant”, l‘Ifi souligne que la crise de la dette souveraine n‘est pas résolue.

“Tout en étant nécessaire, l‘austérité budgétaire pèsera à court terme sur une croissance déjà inférieure à la moyenne”, estime l‘Ifi dans une lettre ouverte au G20.

“Atténuer les conséquences de l‘austérité budgétaire est décisif”, estime l‘Ifi. L‘institut propose un ralentissement des mesures d‘assainissement budgétaire dans les pays qui le peuvent et une mise en commun du fardeau fiscal pour aider les pays les plus faibles.

Enfin, l‘Ifi demande au Conseil de stabilité financière (CSF) créé par le G20 à la faveur de la crise financière de repousser la surcharge en capital des banques au moins jusqu‘en janvier 2018.

Stella Dawson, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below