15 février 2012 / 06:39 / il y a 6 ans

Une enquête lancée chez Airbus sur les fissures des A380

SINGAPOUR (Reuters) - Tom Enders, le président exécutif d‘Airbus, a déclaré mercredi avoir diligenté une enquête interne sur l‘apparition de fissures dans les ailes du très gros porteur A380.

<p>Tom Enders, pr&eacute;sident ex&eacute;cutif d'Airbus, a fait savoir mercredi que l'avionneur europ&eacute;en avait lanc&eacute; une enqu&ecirc;te interne sur l'apparition de fissures sur les ailes du tr&egrave;s gros porteur A380. Il a en outre affirm&eacute; que l'appareil restait "s&ucirc;r". /Photo prise le 15 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Tim Chong</p>

“Nous avons fait une petite erreur et nous la réparerons aussi vite que possible”, a-t-il déclaré lors d‘une conférence de presse donnée à l‘occasion du Salon de l‘aéronautique de Singapour.

“Il est tout à fait sûr de voler sur cet appareil, a-t-il ajouté. Tirons-nous des leçons de cela? Absolument. Nous tirons du programme A380 des leçons pour le programme A350.”

“Nous avons une enquête approfondie en cours pour déterminer comment nous avons pu faire de telles erreurs et pour éradiquer leurs sources”, a encore déclaré Enders, sans préciser quel serait le coût des réparations.

Der Spiegel écrivait dimanche que réparer les fissures apparues sur les ailes des très gros porteurs Airbus A380 pourrait coûter jusqu’à 100 millions d‘euros au constructeur aéronautique.

Harry Suhartono, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below