14 février 2012 / 10:59 / dans 6 ans

Le ralentissement économique se confirme, dit François Baroin

PARIS (Reuters) - Les chiffres de la croissance française au quatrième trimestre 2011 qui seront publiés mercredi confirment le ralentissement économique, a déclaré mardi François Baroin.

<p>Le chiffre de la croissance du 4e trimestre, que l'Insee publiera mercredi, confirmera le ralentissement de l'&eacute;conomie fran&ccedil;aise, a d&eacute;clar&eacute; mardi Fran&ccedil;ois Baroin. L'Insee anticipe une plong&eacute;e en r&eacute;cession en 2012. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger</p>

“Je connais le chiffre publié demain”, a dit le ministre de l‘Economie sur LCI. “On est dans un ralentissement, une forme de faux-plat économique.”

Le ministre a refusé de dire si le chiffre était négatif. “Ça, l‘Insee vous le dira”, a-t-il dit.

L‘Institut national de la statistique et des études économiques, qui a revu à 0,3% contre 0,4% la hausse du produit intérieur brut au troisième trimestre, après une baisse de 0,1% au deuxième, estime que la France devrait entrer en récession en 2012.

Le gouvernement français a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour 2012, à 0,5% contre 1%, en affirmant que cela ne changeait rien à ses engagements en matière de réduction des déficits publics.

Les prévisions de croissance du gouvernement pour 2013 et 2014 restent pour l‘instant fixées à 2%.

Interrogé sur une révision possible de ces chiffres à la baisse, François Baroin a répondu : “Beaucoup dépend de ce qui se passe sur la zone euro. Si nous arrivons, ce que je crois, à stabiliser la zone euro, à éviter la contagion, nous sommes dans la bonne direction, la France ne peut pas se relâcher.”

François Baroin, qui s‘exprimait quelques heures après l‘abaissement par Moody’s de la perspective de la note Aaa de la France de stable à négative, a prédit une sortie de crise pour le second semestre 2012.

“Si ça se passe bien, il peut y avoir une sortie de crise économique pour le second semestre, peut-être plus rapide que les cycles traditionnels économiques, donc on peut atteindre des perspectives de rebond économique pour l‘année prochaine”, a-t-il dit.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below