2 février 2012 / 08:58 / dans 6 ans

Les Bourses européennes ouvrent en ordre dispersé

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes débutent sur une note étroitement irrégulière jeudi, après avoir touché un plus haut de six mois la veille, les investisseurs restant prudents en attendant de nouvelles preuves de reprise, au lendemain de bons indicateurs en Chine, en Europe et aux Etats-Unis.

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert sur une note &eacute;troitement irr&eacute;guli&egrave;re jeudi, apr&egrave;s avoir touch&eacute; un plus haut de six mois la veille. A Paris, le CAC 40 affiche une hausse de 0,21% dans les premiers &eacute;changes, Francfort prend 0,1% mais Londres perd 0,18%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

A Paris, l‘indice CAC 40 affiche une hausse de 0,21% à 3.375,73 points dans les premiers échanges. Francfort prend 0,1% mais Londres perd 0,18%, et l‘EuroStoxx 50 prend 0,2%, mené par les produits de base (+2,8%).

Les marchés réagissent également à une batterie de résultats d‘entreprise.

Xstrata bondit de près de 12% à Londres, après avoir confirmé des discussions avec Glencore en vue d‘une éventuelle fusion. “Une éventuelle fusion entre Glencore et Xstrata est la principale information du marché aujourd‘hui”, commente un trader parisien.

Unilever, Astrazeneca et Unibail-Rodamco figurent parmi les plus fortes baisses de l‘indice Stoxx, avec des pertes respectives de 3,4%, 3,05% et 2,45%, après la publication de leurs résultats annuels et perspectives 2012. Astrazeneca s‘attend à une baisse de 14 à 18% de ses résultats cette année.

Les marchés sont également influencés par le fait que l‘accord concernant l’échange de titres de dette grecs n‘a finalement pas été annoncé ce mercredi, comme certains banquiers et responsables politiques l‘avaient laissé entendre.

Un porte-parole du gouvernement grec a néanmoins indiqué dans la matinée que la Grèce avait mené à bien la majeure partie des discussions avec la troïka des bailleurs de fonds internationaux sur un deuxième plan d‘aide mais devait encore surmonter quelques points de blocage.

“Les opérateurs devraient digérer les bonnes nouvelles américaines, tout en continuant de surveiller de près les nouvelles de l‘Europe et surtout de la Grèce. Le retour de la croissance manufacturière en Allemagne a positivement surpris les investisseurs hier, cependant, le statu quo des négociations fait toujours planer le risque d‘un défaut grec”, selon Saxo Bank.

Juliette Rouillon, édité par Catherine Monin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below