2 février 2012 / 08:08 / il y a 6 ans

Perte imposable surprise pour Deutsche Bank

<p>Deutsche Bank a enregistr&eacute; une perte imposable surprise au titre du quatri&egrave;me trimestre, sa banque d'investissement ayant &eacute;t&eacute; p&eacute;nalis&eacute;e par la crise de la dette souveraine. La banque allemande a annonc&eacute; une perte imposable de 351 millions d'euros, contre un b&eacute;n&eacute;fice avant imp&ocirc;t de 707 millions un an plus t&ocirc;t et un b&eacute;n&eacute;fice de 1,05 milliard attendu par les analystes. /Photo prise le 31 janvier 2012/Kai Pfaffenbach</p>

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a fait état jeudi d'une perte imposable surprise au titre du quatrième trimestre, sa banque d'investissement ayant été pénalisée par la crise de la dette souveraine.

Pour la dernière présentation de résultats du président du directoire Josef Ackermann, sur le départ, la banque allemande a annoncé une perte imposable de 351 millions d'euros, contre un bénéfice avant impôt de 707 millions un an plus tôt.

Les analystes tablaient sur un bénéfice de 1,05 milliard d'euros sur la période.

Le titre Deutsche Bank était en baisse de plus de 5% dans les transactions avant-Bourse à Francfort.

Un bénéfice imposable de 392 millions d'euros en provenance de l'activité banque de détail et de gestion d'actifs et de richesse n'a pas suffi à compenser une perte de 422 millions d'euros dans la banque de financement et d'investissement (BFI).

Le produit des transactions sur les titres de dette, qui est traditionnellement l'une des principales sources de revenus du groupe, a chuté de 38% sur le trimestre.

L'établissement a également mis de côté 380 millions d'euros au titre des risques juridiques dans son activité de BFI.

Les dépréciations dans l'activité de banque de financement, qui concernent des participations dans des groupes comme le laboratoire pharmaceutique Actavis ou les casinos Cosmopolitan, ont atteint 722 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'année 2011, le bénéfice net de la banque ressort à 4,3 milliards d'euros et le bénéfice imposable à 5,4 milliards.

A fin décembre, le ratio de fonds propres "Core Tier 1" atteignait 9,5%.

Edward Taylor et Arno Schütze; Jean Décotte pour le service français, édité par Catherine Monin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below