1 février 2012 / 21:04 / dans 6 ans

Wall Street progresse avec les stats industrielles et la Grèce

par Edward Krudy

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a entamé le mois de février avec une franche hausse, poursuivant ainsi sur sa lancée de janvier, à la faveur d‘indicateurs relatifs au secteur manufacturier jugés favorables et de la perspective de voir la Grèce enfin parvenir à un accord avec ses créanciers privés sur la restructuration de sa dette.

L‘indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,66%, soit 83,55 points, à 12.716,46. Le S&P-500, plus large, a pris 11,67 points, soit 0,89%, à 1.324,08. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 34,43 points (+1,22%) à 2.848,77.

En janvier, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a progressé de 4,4%, le Dow Jones de 3,4% et le Nasdaq Composite de 8%. Il s‘est agi de la meilleure performance mensuelle de Wall Street depuis octobre 2011.

Aux Etats-Unis, l‘indice manufacturier ISM a atteint en janvier son plus haut niveau depuis le mois de juin.

En Chine, le secteur industriel a connu une croissance modeste en janvier, alors que les économistes avaient anticipé une contraction, alimentant l‘espoir d’éviter un atterrissage brutal de la deuxième puissance économique mondiale.

En Allemagne, l‘activité manufacturière a renoué avec la croissance en janvier, pour la première fois en quatre mois, selon les données Markit.

Cet optimisme sur l’économie mondiale a porté les valeurs industrielles, financières et celles liées aux matières premières, les indices sectoriels S&P de ces compartiments ayant progressé entre 1% et 2%.

L‘action Caterpillar, géant des engins de chantiers et autres équipements miniers très exposé à l‘industrie mondiale, a gagné 1,28% à 110,52 dollars.

“Les statistiques ne sont pas mauvaises, la tendance voulant que tout se passe bien se poursuit”, a déclaré Brian Battle, vice-président du trading chez Performance Trust Capital Partners.

La perspective d‘un accord sur la Grèce dès cette semaine, aux dires de banquiers et de responsables politiques, a soutenu le sentiment des investisseurs.

Comme leurs homologues européennes, les bancaires ont bénéficié de cette perspective, l‘action Bank of America avançant de 3,23% à 7,36 dollars et le titre Citigroup de 2,86% à 31,60 dollars.

Après la hausse du mois de janvier, certains analystes techniques voient le cycle de hausse actuel se heurter à la barre des 1.350 points pour le S&P 500.

“Je suis content de détenir des actions mais plutôt à un horizon d‘un an”, a déclaré John Manley (Wells Fargo Fund Management).

L‘action Amazon.com a chuté de 7,7% à 179,46 dollars. Le premier distributeur en ligne mondial a déclaré qu‘il pourrait annoncer une perte au premier trimestre 2012, le groupe continuant à investir massivement pour se développer et mettre sur pied de nouvelles affaires.

Le titre Whirlpool a bondi de 13,48 dollars après avoir livré des perspectives jugées optimistes.

D‘après des données Thomson Reuters, sur les 228 entreprises ayant publié des résultats, 61% ont dépassé les attentes, un niveau inférieur au ratio de 70% qui a caractérisé les derniers trimestres.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below