30 janvier 2012 / 10:09 / il y a 6 ans

Ryanair revoit à la hausse sa prévision de bénéfice

<p>Ryanair a revu &agrave; la hausse de 9% ses pr&eacute;visions de r&eacute;sultat annuel &agrave; 480 millions d'euros. Le num&eacute;ro un europ&eacute;en du transport a&eacute;rien &agrave; bas co&ucirc;t a pr&eacute;cis&eacute; que l'augmentation de ses tarifs continuait de compenser l'envol&eacute;e de la facture &eacute;nerg&eacute;tique et la r&eacute;duction des capacit&eacute;s. /Photo d'archives/Yves Herman</p>

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a revu à la hausse lundi sa prévision de bénéfice annuel, en précisant que l'augmentation de ses tarifs continuait de compenser l'envolée de la facture énergétique et la réduction des capacités.

Le titre de la compagnie aérienne irlandaise, reculait vers 9h50 GMT de 0,72% à 4,12 euros alors que l'indice regroupant les valeurs européennes du voyage et du transport aérien perdait 0,98%.

Le numéro un européen du transport aérien à bas coût a augmenté ses prévisions de résultat annuel de 9%, à 480 millions d'euros, après une hausse de 13% de son chiffre d'affaires au cours des trois derniers mois de l'année 2011.

"La récession en Europe, l'augmentation des prix du carburant, l'échec en cours du modèle des tours opérateurs classiques, l'augmentation des prix chez des concurrents directs et des réductions de capacité, ont créé d'énormes opportunités de croissance pour Ryanair", déclare le directeur général Michael O'Leary de Ryanair, cité dans un communiqué.

La compagnie a publié un profit net de 15 millions d'euros - un chiffre bien au-delà des 16 millions de pertes que prévoyaient 21 analystes interrogés par la société elle-même -, après avoir cloué au sol pour tout l'hiver 80 de ses 270 avions.

Lufthansa et Air France-KLM ont revu à la baisse leurs prévisions de revenus en raison de la hausse des prix du carburant et de l'abandon de projets de développement en 2012.

Après Easyjet la semaine dernière, Ryanair suggère que le modèle de compagnie à bas coûts semble mieux résister à la crise.

EasyJet a fait état jeudi d'une forte croissance de son chiffre d'affaires trimestriel, notamment grâce à une augmentation de sa clientèle affaires.

Conor Humphries, Marion Douet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below