26 janvier 2012 / 09:43 / dans 6 ans

La maison Sonia Rykiel en passe d'être reprise par Fung Brands

PARIS (Reuters) - La maison de couture Sonia Rykiel a annoncé jeudi l‘ouverture de négociations exclusives avec la holding d‘investissement Fung Brands, qui devrait reprendre 80% de son capital au côté de la famille fondatrice.

<p>Mod&egrave;le de la collection Sonia Rykiel printemps-&eacute;t&eacute; 2012. La maison de couture a ouvert des n&eacute;gociations exclusives avec la holding d'investissement Fung Brands, qui devrait reprendre 80% de son capital au c&ocirc;t&eacute; de la famille fondatrice. /Photo prise le 1er octobre 2011/REUTERS/Pascal Rossignol</p>

Nathalie Rykiel, fille de la fondatrice, qui cumule depuis 2007 les fonctions de présidente et de directrice artistique, avait expliqué en juillet à Reuters vouloir ouvrir le capital pour accélérer le développement international de la marque de luxe. Un mandat avait été confié à Laurence Danon, présidente d‘Edmond de Rothschild.

“Sonia Rykiel est une marque de très grande qualité”, déclare dans un communiqué Jean-Marc Loubier, président de Fung Brands, dans un communiqué. “En apportant connaissance du secteur, savoir-faire industriel et moyens financiers, nous sommes confiants dans notre capacité à la développer et à en faire une marque globale de luxe internationale.”

Le communiqué ne précise pas le montant de l‘investissement prévu par le fonds chinois.

La famille Rykiel devrait conserver 20% du capital de la maison fondée en 1968 et Nathalie Rykiel devrait prendre la vice-présidence du conseil d‘administration.

La société, qui emploie 365 personnes, a réalisé en 2010 un chiffre d‘affaires consolidé de 90 millions d‘euros, dont plus de la moitié à l‘international. Elle regroupe 65 boutiques et 80 “corners” dans plus de 30 pays.

Fung Brands, société d‘investissement de la famille Fung, actionnaire de contrôle du conglomérat Li & Fung Group, a repris l‘an dernier le chausseur français Robert Clergerie.

Le nom de Fung avait en outre été cité l‘an dernier parmi les repreneurs potentiels de la maison Jean-Paul Gaultier, finalement rachetée par l‘espagnol Puig.

Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below