12 janvier 2012 / 18:23 / il y a 6 ans

Les banques portugaises pourraient subir une crise de liquidités

LISBONNE (Reuters) - Les banques portugaises, mais aussi d'autres établissements européens, vont être confrontées à une "brutale" crise de liquidités même après l'opération de refinancement record de 489 milliards d'euros lancée en décembre par la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré jeudi le directeur général de Banco Espirito Santo (BES).

"Nous allons au-devant d'une brutale crise de liquidités en Europe, non pas parce que la BCE n'en fournit pas mais parce qu'il y a une absence de confiance", a déclaré Ricardo Salgado lors d'une conférence.

Le Portugal est l'un des trois pays de la zone euro qui a dû recourir à un plan d'aide fourni par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) en raison de la crise de la dette et les banques du pays, qui n'ont plus accès au marché de financement de gros, sont devenues dépendantes des fonds de la BCE pour leurs besoins en liquidités.

Ricardo Salgado, à la tête de la première banque portugaise en termes de capitalisation boursière, a ainsi estimé que l'opération de refinancement à trois ans, une première, lancée en décembre par la BCE n'avait pas fonctionné étant donné que 90% de l'argent servi a ensuite été redéposé à la BCE plutôt que d'être utilisé pour des prêts à l'économie.

"Cela montre que le système bancaire européen ne fonctionne pas, il ne prête pas et il ne s'agit pas que des banques portugaises mais des banques européennes", a-t-il déclaré.

Ricardo Salgado semble ainsi en désaccord avec le président de la BCE Mario Draghi, qui s'est félicité des effets de la première opération de refinancement à trois ans de l'institution, estimant notamment qu'elle avait permis d'éviter une "congestion majeure pour notre système bancaire".

Lors de la conférence de presse qui a suivi la décision de la BCE de laisser ses taux d'intérêt inchangés, Mario Draghi a noté que "des banques qui ont emprunté de l'argent à la BCE ne sont pas les mêmes que celles qui ont redéposé de l'argent en utilisant la facilité de dépôt de la BCE."

Sergio Goncalves, Shrikesh Laxmidas et Filipe Alves, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below