22 décembre 2011 / 21:08 / il y a 6 ans

Wall Street a bénéficié d'indicateurs jugés encourageants

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse dans des volumes modestes jeudi, le S&P 500 enchaînant une troisième séance consécutive de gains à la faveur d'une série d'indicateurs macro-économiques, notamment sur le front de l'emploi, jugés encourageants pour la conjoncture américaine.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a progressé de 0,51%, soit 61,91 points, à 12.169,65. Le S&P-500, plus large, a pris 10,28 points, soit 0,83%, à 1.254,00. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 21,48 points (+0,83%) à 2.599,45.

Avec la progression enregistrée en trois séances, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, est revenu à l'équilibre depuis le début de 2011. Le Dow Jones est franchement dans le vert tandis que le Nasdaq est toujours en territoire négatif.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué contre toute attente aux Etats-Unis lors de la semaine au 17 décembre, à 364.000 contre 368.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail.

Elles ressortent à leur plus bas niveau depuis avril 2008, alors que les économistes les attendaient en hausse, en moyenne à 375.000 inscriptions.

"Les données sur l'emploi ont donné un coup de fouet au marché (...) Sous réserve de l'absence de nouvelles négatives, je prévois une poursuite de la hausse de la cote jusqu'à la fin de l'année", a déclaré Frank Davis, directeur du trading chez LEK Securities.

Le fait que le moral du consommateur américain a atteint en décembre un plus haut niveau de six mois, en raison des signes d'amélioration du marché du travail et des perspectives sur le plan économique pour 2012, a également soutenu la cote.

Les valeurs cycliques ont profité de l'optimisme renouvelé au sujet de l'économie des Etats-Unis, l'indice S&P regroupant les valeurs financières gagnant 2,05%, celui du secteur pétrolier 1,14% et celui des matières premières 0,92%.

L'indice de volatilité du CBOE, surnommé "indice de la peur", a reculé de 1,21%, ce qui porte son recul à 14% depuis le début de la semaine.

Les investisseurs pensent toutefois que ce traditionnel rallye de fin d'année ne devrait pas être extrapolé à 2012 puisque la plupart des problèmes qui ont plombé les places boursières en 2011 - croissance atone et crise de la dette en Europe - ne sont pas résolus.

La révision à la baisse de la croissance américaine du troisième trimestre, de 2,0% à 1,8%, n'a guère eu d'influence sur l'humeur des intervenants du marché, qui sont restés focalisés sur les bonnes statistiques du quatrième trimestre.

Le titre Micron Technology a bondi de 15,7% à 6,41 dollars malgré la publication, mercredi après la clôture, de résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Les spécialistes ont en effet surtout retenu la perspective d'enfin voir les prix et la demande de puces mémoire augmenter.

L'action Mead Johnson a chuté de 10,1% à 68,76 dollars après que Wal-Mart a retenu de ses rayons certains produits de la gamme Enfamil de nourriture pour bébés de l'entreprise à la suite de la mort d'un nourrisson dans le Missouri.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below