7 décembre 2011 / 17:58 / dans 6 ans

Deutsche Börse et Nyse Euronext étudieraient des scissions

par Edward Taylor et Philipp Halstrick

<p>Deutsche B&ouml;rse et Nyse Euronext pourraient se s&eacute;parer d'une partie de leurs branches d&eacute;riv&eacute;s pour cr&eacute;er un concurrent tiers et r&eacute;pondre aux craintes de monopole qui font obstacle &agrave; leur fusion, selon des sources au fait du dossier. /Photo prise le 15 f&eacute;vrier 2011/REUTERS/Alex Domanski</p>

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Börse et Nyse Euronext pourraient se séparer d‘une partie de leurs branches dérivés pour créer un concurrent tiers et répondre aux craintes de monopole qui font obstacle à leur fusion, a-t-on appris mercredi de sources au fait du dossier.

Aucune décision en ce sens n‘a encore été prise et l‘idée n‘en est qu‘une parmi d‘autres, a-t-on précisé.

Nyse Euronext n’était pas joignable dans l‘immédiat. Deutsche Börse a de son côté souligné dans un communiqué que les concessions faites aux nom de la concurrence ne devaient pas saper la logique industrielle d‘une fusion avec Nyse.

“Nous voulons cette transaction, mais pas à tout prix”, a déclaré le directeur financier, Gregor Pottmeyer.

Les autorités européennes ont rencontré mardi les responsables des opérateurs boursiers. Ils leur ont demandé si leurs concurrents et leurs clients jugeaient que leurs propositions étaient adaptées aux questions de concurrence.

“La Commission (européenne) reste particulièrement préoccupée par les dérivés”, a dit une personne au fait des discussions.

Deutsche Börse décidera dans la semaine à venir des nouvelles mesures qu‘elle peut prendre pour décrocher le feu vert à la fusion, mais, selon une source proche de l‘opération, les inquiétudes de l‘Union européenne signifient que la transaction n‘a plus qu‘une chance sur deux d’être menée à bien.

NOUVELLES CONCESSIONS

Nyse et Deutsche Börse n‘iront pas jusqu’à vendre leurs plate-formes de dérivés Eurex ou Liffe, mais pourraient faire de nouvelles concessions.

“La Börse et Nyse n‘ont pas encore joué leur dernière carte dans le jeu de poker avec les régulateurs européens”, a dit l‘une des sources. “Il ont encore cet as dans la manche.”

Cette même personne a toutefois évoqué des craintes, au sein de la Deutsche Börse, de voir un concurrent majeur s‘emparer de la société scindée et faire ainsi monter la pression sur ses marges et sur la position de Deutsche Börse sur le marché des dérivés.

L‘opérateur américain Nasdaq a dit n’être aucunement intéressé dans le rachat des activités que Deutsche Börse et Nyse Euronext chercheraient à vendre, ajoutant qu‘il ne le serait que si Nyse Euronext décidait de se séparer du Liffe.

Pour répondre aux préoccupations de l‘UE en termes de concurrence, les groupes qui décident de scinder une société doivent s‘assurer que la nouvelle unité sera viable, autonome et doivent y céder leurs participations une fois la fusion achevée.

“Ceci serait une proposition créative. Reste à voir si elle satisfait l‘Union européenne”, commente Christian Muschick, analyste pour Silvia Quandt.

En novembre, Deutsche Börse et Nyse avaient déjà proposé des concessions censées répondre aux inquiétudes européennes et permettre d‘obtenir le feu vert des régulateurs à leur fusion.

Ils avaient alors proposé de vendre leurs activités d‘options sur actions en Europe et de donner accès à leur concurrents à Eurex Clearing, la chambre de compensation pour dérivés de la Bourse allemande.

Mais les autorités européennes de la concurrence redoutent toujours qu‘un mariage d‘Eurex et de la branche Liffe de Nyse Euronext ne donne à l‘entité issue de la fusion un monopole sur le marché européen des dérivés.

Eurex et Liffe comptaient cette année pour 97% du trading de contrats futures et 93,7% pour les options sur actions, selon les chiffres de la fédération des Bourses européennes, qui n‘incluent pas les échanges de gré à gré.

Avec Andreas Kröner, Wilfrid Exbrayat et Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below