February 14, 2011 / 6:56 PM / in 9 years

Les chiffres de la croissance du 4e trimestre seraient "solides"

BRUXELLES (Reuters) - Les chiffres de la croissance française pour le quatrième trimestre de 2010, attendus mardi, devraient être “solides” et refléter une forte hausse de l’activité, ont indiqué lundi à Reuters plusieurs sources proches du gouvernement français.

Les chiffres de la croissance française pour le quatrième trimestre de 2010, attendus mardi, devraient être "solides" et refléter une forte hausse de l'activité, ont indiqué lundi à Reuters plusieurs sources proches du gouvernement français. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Après un troisième trimestre décevant, ce chiffre devrait alléger quelque peu la pression sur la France en matière de réduction des déficits et surtout lui permettre de ne pas décrocher de l’Allemagne, dont l’activité devrait continuer à croître à un rythme soutenu en 2011.

“Les chiffres sont solides (...) Les statisticiens du ministère de l’Economie ont eu un grand sourire sur le visage”, a dit l’une des sources interrogées.

La ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, doit participer mardi matin à l’émission Télématin sur France 2, où elle a prévu de s’exprimer sur cette bonne performance annoncée de l’économie française.

Elle accompagnera ensuite Nicolas Sarkozy à Montmirail, dans la Marne, pour un déplacement consacré à la réindustrialisation des territoires.

Elle a en revanche annulé sa participation à la réunion de l’Ecofin mardi, où ses collègues ministres des Finances des Vingt-Sept continueront de plancher sur la réponse “globale” de l’Union européenne à la crise.

Selon 28 économistes interrogés par Reuters, le chiffre la croissance française au quatrième trimestre de 2010, dont l’Insee publiera mardi une première estimation, est attendu en moyenne à 0,6% du produit intérieur brut (PIB). Leurs estimations s’échelonnent entre 0,3% et 0,7%.

Il y a quelques jours, la Banque de France a par ailleurs agréablement surpris les observateurs en annonçant prévoir une progression de 0,8% du PIB sur les trois premiers mois de l’année, ce qui constituerait la meilleure performance de l’économie française depuis plus de sept ans.

Ce pronostic s’appuie notamment sur la nette amélioration du moral des chefs d’entreprise, confirmée par l’ensemble des enquêtes des dernières semaines, celle de la Banque de France comme celles de l’Insee et de Markit (PMI).

Julien Toyer et Daniel Flynn, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below