January 19, 2011 / 11:18 AM / 9 years ago

Londres et Bruxelles enquêtent sur le secteur des poids lourds

par Foo Yun Chee

L'Union européenne et la Grande-Bretagne coopèrent étroitement dans leurs investigations sur des ententes présumées dans le secteur des poids lourds. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch

BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne et la Grande-Bretagne coopèrent étroitement dans leurs investigations sur des ententes présumées dans le secteur des poids lourds.

“Il y a eu une coopération étroite avec les autorités britanniques mais les deux enquêtes sont distinctes”, a déclaré mercredi Amelia Torres, porte-parole de la Commission européenne.

L’exécutif européen a annoncé mardi qu’il avait procédé à des perquisitions chez plusieurs constructeurs de poids lourds soupçonnés d’entente sur les prix.

Les deux leaders du secteur, le suédois Volvo et l’allemand Daimler, ont confirmé ces perquisitions, tout comme Scania, MAN et Fiat Industrial, constructeur des camions Iveco.

“Si tout ceci révèle l’existence d’un cartel, on peut penser que tout le monde sera touché dans une mesure à peu près identique; c’est très difficile d’évaluer ce genre de risque et c’est pourquoi, à mon sens, le marché réagit sans s’affoler”, commente Carl Holmquist, analyste de Danske Bank.

“D’autres secteurs ont connu ça, sans grande répercussion sur le cours de l’action ou la valorisation”, ajoute-t-il.

Volvo perd 1,1%, Daimler 1,7%, Scania 2,4%, MAN 0,5% et Fiat 1,6%.

La CE a indiqué avoir des raisons de penser que les sociétés concernées, qu’elle n’a pas nommées, risquaient d’avoir enfreint les règles européennes qui interdisent les cartels, les pratiques restrictives et/ou l’abus de position dominante.

La procédure de l’UE fait suite à une enquête ouverte en Grande-Bretagne en septembre pour entente présumée sur les prix. L’Office of Fair Trading britannique s’était mis en contact avec Daimler, MAN, Scania et Volvo.

Les enquêtes de la CE s’étendent généralement sur plusieurs années. Plusieurs affaires de ce type ont été dévoilées par le passé par une entreprise qui “vendait la mèche”, échappant ainsi à une amende qui peut atteindre 10% du chiffre d’affaires global.

La CE a infligé plus de 12 milliards d’euros d’amendes contre des cartels ces cinq dernières années. La plus élevée, de 1,38 milliard d’euros, avait sanctionné des verriers sur le segment de l’automobile en 2008.

Les constructeurs de poids lourds sont redevenus florissants après avoir subi de plein fouet la crise mondiale. Ils tirent parti d’une demande alimentée avant tout par les pays en développement.

Avec Niklas Pollard à Stockholm, Ian Simpson à Milan et Paul Sandle à Londres, avec Alexander Smith, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below