July 1, 2010 / 8:20 AM / 9 years ago

Coup de frein pour l'activité manufacturière en Europe

par Ross Finley

La croissance de la production manufacturière s'est ralentie en juin en Europe, celle de la zone euro tombant même à un plus bas de quatre mois, indication supplémentaire du manque de souffle de la reprise économique dans la région. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch

LONDRES (Reuters) - La croissance de la production manufacturière s’est ralentie en juin en Europe, celle de la zone euro tombant même à un plus bas de quatre mois, indication supplémentaire du manque de souffle de la reprise économique dans la région.

Selon les résultats définitifs de l’enquête Markit menée auprès des directeurs d’achats, l’indice PMI du secteur manufacturier de la zone euro s’est établi à 55,6 juin, niveau conforme à l’estimation flash et légèrement inférieur aux 55,8 du mois de mai.

Les économistes ne tirent pas la sonnette d’alarme pour prévenir d’un risque d’arrêt brutal de la croissance en Europe, mais il semble clair que l’activité économique a sans doute atteint son rythme maximum durant le trimestre qui vient de s’achever et que les taux d’intérêt devraient être maintenus à leurs bas niveaux jusqu’à l’an prochain.

“Dans beaucoup de pays occidentaux, on va voir le rythme de croissance économique ralentir au second semestre de l’année. C’est le chemin que l’on emprunte”, commente Mark Miller, économiste chez Lloyds TSB Corporate Markets, à Londres.

“Pour l’Europe continentale, les exportations restent toujours un moteur de la croissance économique mais je ne sais pas combien de temps cela peut continuer.”

En France, la croissance de l’activité manufacturière a ralenti pour le deuxième mois consécutif et le secteur a continué de détruire des emplois. En fléchissant à 55,8 en juin, l’indice PMI Markit/CDAF a atteint son plus bas niveau depuis décembre 2009.

De même, l’activité manufacturière britannique a ralenti pour tomber à un plus bas de 10 mois alors qu’elle avait atteint un plus haut de 15 ans en mai.

En revanche, l’activité en Allemagne a progressé au même rythme en juin qu’en mai, avec un indice qui est même ressorti légèrement supérieur à la première estimation publiée il y a deux semaines.

Le ralentissement de l’activité manufacturière n’est pas propre à l’Europe et touche aussi les pays émergents, puisque l’Inde et surtout la Chine sont également concernés.

Bien que les économistes n’anticipent pas une rechute de l’économie mondiale dans la récession, certains préviennent que la plupart des pays développés pourraient connaître une période prolongée de croissance molle.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below