July 1, 2010 / 7:55 AM / 9 years ago

La croissance fléchit encore dans l'industrie manufacturière

PARIS (Reuters) - La croissance dans l’industrie manufacturière française a ralenti en juin pour le deuxième mois consécutif en France et le secteur a continué de détruire des emplois, selon l’enquête PMI publiée par l’institut Markit Economics.

La croissance dans l'industrie manufacturière française a ralenti en juin pour le deuxième mois consécutif en France et le secteur a continué de détruire des emplois, selon l'enquête PMI publiée par l'institut Markit Economics. /Photo d'archives/REUTERS/Ognen Teofilovski

L’indice PMI Markit/CDAF a fléchi à 55,8, son plus bas niveau depuis décembre 2009. Il avait été initialement annoncé à 54,9 en estimation flash, le 23 juin. Il avait atteint en avril un plus haut de 45 mois à 56,6. Un indice à plus de 50 signale une expansion de l’activité.

“La croissance du secteur manufacturier français ralentit de nouveau en juin, les effets du cycle des stocks continuant de s’estomper”, relève Jack Kennedy, économiste chez Markit.

La production manufacturière française a continué de progresser en juin, portant la période actuelle d’expansion à un an. Tout en restant élevé, le taux de croissance fléchit pour le troisième mois consécutif et s’inscrit à son plus faible niveau depuis août 2009.

La croissance modérée de la production reflète un ralentissement similaire de l’expansion des nouvelles commandes -la plus faible depuis février -, certaines des entreprises interrogées signalant l’indécision persistante de leurs clients quant à leurs achats.

Tout en restant forte, la croissance des nouvelles commandes à l’export s’inscrit à son niveau le plus faible depuis quatre mois.

Le volume des arriérés de production augmente également à un rythme moins soutenu en juin. Alors que certaines entreprises interrogées font état de pénuries de stocks chez leurs fournisseurs entraînant parfois des retards de livraison, le taux de croissance du travail en cours se replie.

LE RECUL DE L’EMPLOI ACCÉLÈRE

Dans ce contexte de ralentissement de l’expansion, les entreprises du secteur manufacturier ont continué de réduire leurs effectifs, portant la période actuelle de contraction de l’emploi à vingt-six mois.

En outre le taux de repli se redresse, atteignant son niveau le plus élevé depuis janvier.

Les entreprises signalant des réductions d’effectifs les expliquent par une restructuration de leur organisation ainsi que par le non remplacement des départs.

Les fabricants français indiquent de nouveau une forte hausse du volume de leurs achats en juin tandis que les réductions de stocks se poursuivent, de nombreuses entreprises utilisant la rationalisation de ces derniers afin de libérer des capitaux disponibles.

La hausse des prix des achats reste importante en juin, bien que fléchissant depuis le plus haut de près de six ans enregistré en mai et atteignant un plus bas de trois mois. Les entreprises interrogées attribuent cette inflation des coûts des achats à la faiblesse de l’euro par rapport au dollar américain.

Afin de répondre à la hausse des prix des achats, les entreprises du secteur manufacturier augmentent leur prix de vente pour le troisième mois consécutif en juin, cette hausse étant la plus importante depuis août 2008.

Selon l’Insee, les prix à la production sont restés stables au mois de mai en France mais leur progression sur un an accélère à +4,3% contre +4,0% le mois précédent.

Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below