for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall Street dans le rouge après la mauvaise surprise du chômage

La Bourse de New York recule en début de séance jeudi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 0,77%, le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,74% et le Nasdaq Composite cède 0,91%. /Photo prise le 9 mars 2020/REUTERS/Carlo Allegri

(Reuters) - La Bourse de New York recule en début de séance jeudi après l’annonce d’une hausse surprise des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, qui valide le scénario de tassement de la reprise économique redouté par les investisseurs.

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones perd 205,34 points, soit 0,77%, à 26.557,79, le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,74% à 3.212,93 et le Nasdaq Composite cède 0,91% à 10.536,31 points.

Ce dernier, qui a déjà perdu 3,02% mercredi, confirme son retour en zone de correction puisqu’il accuse désormais un repli de plus de 12,5% par rapport à son record du 2 septembre.

Les demandes initiales d’indemnisation chômage aux Etats-Unis sont remontées à 870.000 la semaine dernière alors que le marché les attendait en baisse à 840.000.

Cette mauvaise surprise va dans le sens d’un ralentissement de la reprise de l’économie américaine alors que l’espoir de voir le Congrès adopter de nouvelles mesures de soutien avant les élections du 3 novembre s’amenuise en raison de la polarisation du débat sur la Cour suprême.

Parmi les plus fortes baisses du Dow Jones figurent des valeurs sensibles à l’évolution de la conjoncture américaine comme Boeing, qui perd 2,98%, Nike (-1,00%) ou encore Apple (-0,39%).

Le groupe de services et de conseil en hautes technologies Accenture chute quant à lui de 4,93% après une prévision de chiffre d’affaires inférieure au consensus et des résultats trimestriels jugés décevants.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up