for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

TikTok: Pékin peu enclin à approuver l'accord entre ByteDance et Oracle, selon la presse

L'accord que le chinois ByteDance a conclu avec les américains Oracle et Walmart pour l'avenir de l'application TikTok aux Etats-Unis ne devrait vraisemblablement pas obtenir l'accord du gouvernement à Pékin, a écrit lundi soir la presse officielle chinoise. /Illustration diffusée le 14 septembre 2020/REUTERS/Dado Ruvic

SHANGHAI (Reuters) - L’accord que le chinois ByteDance a conclu avec les américains Oracle et Walmart pour l’avenir de l’application TikTok aux Etats-Unis ne devrait vraisemblablement pas obtenir l’accord du gouvernement à Pékin, a écrit lundi soir la presse officielle chinoise.

ByteDance a fait savoir qu’il entendait créer une filiale américaine de TikTok détenue en partie par Oracle et Walmart et principalement dirigée par des Américains, dans le but d’apaiser les tensions avec l’administration Trump qui a menacé d’interdire l’application vidéo pour des raisons de sécurité.

“Il est clair que ces termes montrent de façon poussée le style intimidateur et la logique de voyou de Washington. Ils nuisent à la sécurité nationale, aux intérêts et à la dignité de la Chine”, dit dans un éditorial le Global Times, tabloïd nationaliste publié par le Quotidien du Peuple - l’organe officiel du Parti communiste chinois (PCC).

Au cours du week-end, ByteDance et Oracle ont annoncé être parvenus à un accord à même de satisfaire la volonté de Donald Trump, qui a appelé à ce que TikTok soit vendu à un acquéreur américain sous peine d’interdiction aux Etats-Unis. Toutefois les deux groupes ont publié des déclarations contradictoires sur les termes de l’accord.

Josh Horwitz; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up