for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Bras de fer entre Bernard Arnault et Vincent Bolloré pour Lagardère

(Reuters) - Le milliardaire Bernard Arnault a affiché mercredi son soutien à Arnaud Lagardère, confirmant sa prise de participation de plus d’un quart du capital de la holding personnelle du propriétaire de Paris Match face au duo Vivendi-Amber Capital.

Le milliardaire Bernard Arnault (photo) a affiché mercredi son soutien à Arnaud Lagardère, confirmant sa prise de participation de plus d'un quart du capital de la holding personnelle du propriétaire de Paris Match face au duo Vivendi-Amber Capital. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le fonds activiste Amber Capital, l’un des principaux actionnaires du groupe d’édition, de médias et de boutiques d’aéroport Lagardère, s’est longtemps attaqué à la gouvernance de la société française, désormais en proie à un bras de fer entre Bernard Arnault et Vincent Bolloré.

À l’issue de cette opération, qui renforcera les liens entre le dirigeant de LVMH et le gérant endetté de Lagardère, Financière Agache, la filiale de Groupe Arnault, détiendra une participation représentant près de 27% du capital de Lagardère Capital & Management.

La prise de participation, qui doit être concrétisée “début septembre”, avait été annoncée en mai dernier après une première tentative d’Amber de mettre fin à la structure de gestion en commandite permettant à Arnaud Lagardère de contrôler l’ensemble des activités du groupe avec seulement 7% du capital.

Le titre Lagardère a cédé jusqu’à 1,3% après l’annonce d’un accord de partenariat entre les holdings des familles Arnault et Lagardère, avant de passer dans le vert.

Le soutien de Bernard Arnault à Arnaud Lagardère scelle l’alliance des deux dirigeants face à la menace, dévoilée la semaine dernière, d’un pacte d’actionnaires entre le fonds activiste Amber et Vivendi, contrôlé par l’homme d’affaires Vincent Bolloré.

“Cet investissement donne une forme tangible à la relation de longue date qui unit nos deux familles”, a déclaré Bernard Arnault, ajoutant qu’il était attaché à “l’intégrité” du groupe Lagardère et de ses principales branches édition et voyage.

Les prises de participation de Bernard Arnault et de Vincent Bolloré ont notamment alimenté les rumeurs au sujet d’une éventuelle scission la division voyage de Lagardère, qui pourrait trouver sa place dans l’empire LVMH.

BRAS DE FER À L’AUTOMNE

Bernard Arnault et Vincent Bolloré ont toujours entretenu une relation respectueuse bien que distante, selon des sources proches des deux milliardaires.

Le bras de fer autour de la stratégie et des actifs du groupe Lagardère devrait néanmoins se poursuivre dans les semaines à venir, Vivendi et Amber devant convoquer prochainement les actionnaires à une assemblée générale.

Les relations entre Vivendi et Lagardère ont subi un nouveau coup dans la semaine après le renouvellement anticipé lundi d’Arnaud Lagardère au poste de gérant en commandite du groupe.

“Le jeu est en train de se tendre, à l’automne ce sera le grand rendez vous. Chacun affûte ses armes,” a déclaré une source proche d’un des principaux acteurs de la saga.

Les porte-parole de LVMH, Vivendi et Lagardère n’ont pas souhaité commenter.

La structure en “commandite” de Lagardère, contre laquelle Amber a fait campagne pour modifier la dynamique du pouvoir parmi les actionnaires, devrait constituer l’un des aspects les plus épineux de la bataille.

Version française Myriam Rivet et Juliette Portala, édité par Laetitia Volga

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up