for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Trump publie des décrets interdisant les transactions avec ByteDance et Tencent

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain, Donald Trump, a publié jeudi deux décrets interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance, propriétaire de l’application de vidéos TikTok, et Tencent, qui possède l’application de messagerie WeChat.

Le président américain, Donald Trump, a publié jeudi deux décrets interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance, propriétaire de l'application de vidéos TikTok, et Tencent, qui possède l'application de messagerie WeChat. /La photo prise le 7 août 2020/REUTERS/Florence Lo

Cette interdiction, qui marque une nouvelle escalade des tensions entre Washington et Pékin, entrera en vigueur dans 45 jours alors même que Donald Trump a donné jusqu’à mi-septembre à TikTok pour céder ses activités américaines à Microsoft.

La publication de ces décrets intervient après que l’administration Trump a déclaré cette semaine qu’elle intensifiait ses efforts pour purger les applications chinoises “non fiables” des réseaux numériques américains et a qualifié les applications TikTok et WeChat de “menaces importantes” pour la sécurité des Etats-Unis.

Dans l’un des décrets, Donald Trump souligne que TikTok peut être utilisée pour des campagnes de désinformation qui profitent au Parti communiste chinois et que les États-Unis doivent donc “prendre des mesures agressives contre les propriétaires de TikTok afin de protéger notre sécurité nationale”.

Dans le second, il précise que WeChat “capture automatiquement de vastes pans d’informations de ses utilisateurs. Cette collecte de données menace de permettre au Parti communiste chinois d’accéder aux informations personnelles des Américains”, a déclaré Donald Trump.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a exprimé son opposition aux décisions du président américain, un porte-parole affirmant que Pékin entendait défendre les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises.

Tencent a déclaré étudier la décision de Donald Trump tandis que ByteDance se refusait à tout commentaire dans l’immédiat.

Dans le sillage de ces annonces, l’action Tencent a cédé 6% à la Bourse de Hong Kong et l’indice phare de la Bourse de Shanghai, le SSE Composite a fini la journée sur un repli de 0,96% tandis que le yuan perdait 0,25% face au dollar.

Les tensions autour de l’application de vidéos courtes TikTok ne se limitent pas aux Etats-Unis.

Des médias japonais ont annoncé la semaine dernière qu’un groupe de parlementaires du Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir prévoyaient de déposer une proposition de loi visant à restreindre cette application afin d’éviter que des données personnelles ne soient collectées par les autorités chinoises.

Citant des sources gouvernementales japonaises non identifiées, la chaîne télévisée nipponne TBS a rapporté vendredi que Pékin avait prévenu Tokyo qu’une éventuelle interdiction de TikTok aurait un “impact important” sur leurs relations bilatérales.

David Shepardson et Alexandra Alper, avec Mohammad Zargham, Echo Wang et Nandita Bose ; version française Camille Raynaud, édité par Myriam Rivet et Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up