July 27, 2020 / 8:06 AM / 19 days ago

Transports et tourisme chutent après la décision britannique sur l'Espagne

PARIS (Reuters) - Le secteur européen du transport et du tourisme chute lundi en Bourse après la décision inattendue prise par le Royaume-Uni d’instaurer une “quatorzaine” pour tous les voyageurs en provenance d’Espagne arrivant sur son territoire.

Le secteur européen du transport et du tourisme chute lundi en Bourse après la décision inattendue prise par le Royaume-Uni d'instaurer une "quatorzaine" pour tous les voyageurs en provenance d'Espagne arrivant sur son territoire. /Photo prise le 14 juin 2020/REUTERS/Hannah McKay

Cette mesure intervient après une résurgence des cas de coronavirus en Espagne et représente un coup dur pour le pays, qui tente de sauver une saison touristique déjà durement affectée par la pandémie.

Le gouvernement britannique n’a pas non plus exclu lundi de prendre des mesures envers la France et l’Allemagne si une augmentation du nombre de cas était observée dans ces deux pays.

Dans la foulée de la décision de Londres, le tour opérateur TUI a annoncé l’annulation de tous ses vols vers l’Espagne continentale et les Canaries à compter de dimanche.

Le titre TUI chute ce lundi dans la matinée de 13,01%, accusant la plus forte baisse du Stoxx 600.

De leur côté, les compagnies aériennes britanniques Ryanair, British Airways et EasyJet ont indiqué ne pas prévoir d’annulations de vols vers l’Espagne dans les prochains jours.

“Je pense que c’est très regrettable, vraiment décevant”, a commenté auprès de Reuters le directeur financier de Ryanair, Neil Sorahan en évoquant la décision britannique de quarantaine.

“Je ne doute pas que nous verrons d’autres foyers localisés et nous devons être suffisamment flexibles pour y faire face au fur et à mesure qu’ils apparaissent au cours des prochaines semaines et des prochains mois”, a-t-il ajouté.

CRAINTE D’UNE DEUXIÈME VAGUE

Ryanair, qui a fait état lundi d’une perte trimestrielle moins forte qu’attendu, a indiqué n’être pas en mesure de savoir s’il pourrait dégager un bénéfice annuel pour son exercice 2020-2021.

“Une deuxième vague de cas de CVOD-19 en Europe à la fin de l’automne (quand la saison de grippe annuelle commence) est notre plus grande crainte pour le moment”, a déclaré son directeur général, Michael O’Leary.

Ryanair chute lundi de 8,16% à la Bourse de Dublin. Sa concurrent EasyJet plonge de 12,56%, le groupe IAG, maison-mère de British Airways, lâche 9,59% tandis que l’allemande Deutsche Lufthansa perd 6,47%.

A Paris, le spécialiste de la location de voitures Europcar, présent en Espagne avec sa filiale Goldcar, abandonne 5,17%, lanterne rouge du SBF 120.

Le gestionnaire d’aéroports ADP, qui publiera ses résultats semestriels après la clôture, recule de 3,95% et la compagnie Air France-KLM cède 3,84%.

L’indice Stoxx 600 du secteur européen du tourisme et des transports chute de 3,41%, de loin la plus forte baisse en Europe.

Blandine Hénault, avec Conor Humphries à Dublin, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below