July 23, 2020 / 11:48 AM / 14 days ago

Hausse en vue à Wall Street, les résultats en soutien en Europe

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait ouvrir en hausse jeudi tandis que les Bourses européennes progressent à mi-séance, portées par des résultats d’entreprises majoritairement bien accueillis qui apaisent pour un temps les craintes liées au risque sanitaire et au regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine.

Les Bourses européennes progressent jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,61% 10h20 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,65% et à Londres, le FTSE avance de 0,66%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Les contrats à terme signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en hausse de 0,5% à 0,9% mais la tendance pourrait évoluer avec la publication à 12h30 GMT, soit une heure avant l’ouverture, du nombre des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière. À Paris, le CAC 40 prend 0,61% à 5.067,85 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,65% et à Londres, le FTSE avance de 0,66%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,57%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,67% et le Stoxx 600 de 0,52%.

Les investisseurs européens ont été rassurés par l’annonce d’une amélioration plus nette que prévu du moral des consommateurs allemands à l’approche du mois d’août, selon l’enquête de l’institut GfK.

La propagation galopante du coronavirus reste cependant un facteur d’inquiétude, notamment aux Etats-Unis où le nombre de morts supplémentaires a dépassé les 1.100 pour une deuxième journée consécutive, avec un record du nombre quotidien de décès en Californie, en Alabama, au Nevada et au Texas.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Microsoft pourrait ralentir la progression des indices américains. L’action du géant du logiciel perd en effet 2% en avant-Bourse au lendemain de l’annonce d’une croissance inférieure à 50% pour sa plateforme dédiée au “cloud”, pour la première fois depuis sa création.

Tesla progresse en revanche de 4,7% en avant-Bourse après avoir publié des résultats dans le vert pour un quatrième trimestre consécutif.

Intel publiera ses résultats après la clôture.

VALEURS EN EUROPE

Le groupe publicitaire français Publicis se distingue avec un bond de 13,14%, la plus forte progression du Stoxx 600, après avoir publié des résultats semestriels moins mauvais que ce que redoutaient les marchés. Dans son sillage, son concurrent britannique WPP gagne 2,27% à Londres.

STMicroelectronics prend 2,52%, le fabricant de semi-conducteurs ayant relevé sa prévision de chiffre d’affaires net pour l’exercice 2020, tandis que Pernod Ricard gagne 2,60% après avoir revu en hausse sa prévision de résultat opérationnel courant annuel.

Contre la tendance, Dassault Systèmes, lanterne rouge du CAC, cède 2,16% après avoir publié un chiffre d’affaires légèrement inférieur aux attentes.

Ailleurs en Europe, Unilever grimpe de près de 8% à Londres, les ventes du géant des produits de grande consommation ayant reculé nettement moins qu’attendu sur fond de performances robustes en Amérique du Nord.

A Francfort, le constructeur automobile Daimler s’octroie 5,67% à la faveur d’une perte d’exploitation moins marquée que prévu et porte l’indice Stoxx de l’automobile qui gagne 3,1%.

CHANGES/TAUX

Du côté des devises, l’euro prend 0,2%, à 1,159 dollar, après avoir atteint mercredi 1,16 dollar pour la première fois depuis octobre 2018 à la suite de l’adoption la veille par les dirigeants européens d’un plan de relance de 750 milliards d’euros.

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine contre six autres devises, cède 0,15%.

Sur le marché de la dette souveraine, le rendement du Bund à 10 ans prend un point de base à -0,484% après être tombé mercredi à un creux de deux mois à -0,498%.

Son équivalent américain est quasiment stable, autour de 0,592%.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le brut prennent chacun autour de 0,9% malgré l’annonce mercredi par l’Energy Information Administration d’une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis

Le baril de Brent se traite autour 44,69 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) autour de 42,29 dollars.

Patrick Vignal, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below