for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Japon : La BoJ maintient ses prévisions prudentes et sa politique monétaire

La Banque du Japon (BoJ) a maintenu inchangée sa politique monétaire mercredi et confirmé ses prévisions d'un rétablissement graduel de l'économie japonaise suite aux effets dévastateurs de la crise sanitaire du coronavirus, marquant une pause après avoir renforcé son soutien à deux reprises cette année. /Photo prise le 22 mai 2020/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a maintenu inchangée sa politique monétaire mercredi et confirmé ses prévisions d’un rétablissement graduel de l’économie japonaise suite aux effets dévastateurs de la crise sanitaire du coronavirus, marquant une pause après avoir renforcé son soutien à deux reprises cette année.

A l’issue de sa réunion de politique monétaire, la banque centrale a toutefois prévenu que l’incertitude sur les perspectives était “extrêmement élevée” à cause de différents risques, dont une possible nouvelle vague massive de contaminations au coronavirus dans le pays.

“L’économie japonaise devrait s’améliorer graduellement à partir du second semestre de l’année. Mais le rythme du rétablissement sera modéré alors que l’effet de la pandémie mondial de coronavirus va demeurer”, a dit la BoJ dans son rapport trimestriel sur les perspectives économiques.

Comme attendu, la BoJ a maintenu son objectif de taux d’intérêt à court terme à -0,1% et son engagement à encadrer les rendements à long terme autour de zéro.

Elle n’a par ailleurs apporté aucun changement à ses programmes de rachats d’actifs et de prêts afin d’alléger les pressions auxquelles font face les entreprises.

En mars et en avril, la banque centrale avait renforcé son soutien monétaire et s’était engagée à racheter des obligations d’Etat sans se fixer de limite afin de maintenir les coûts d’emprunts à de bas niveaux.

La BoJ a réaffirmé mercredi être prête à renforcer sans hésitation son soutien monétaire si cela venait à être nécessaire face aux effets économiques de la crise sanitaire.

Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up