July 13, 2020 / 8:29 AM / 24 days ago

Début de semaine optimiste à l'orée des résultats d'entreprises

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques, soutenues par les espoirs d’un traitement contre le Covid-19 et alors que se profile une première salve de résultats d’entreprises cette semaine.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,8% vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,97% et à Londres, le FTSE s'octroie 1,39%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,8% à 5.010,38 points vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,97% et à Londres, le FTSE s’octroie 1,39%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,89%, le FTSEurofirst 300 de 0,88% et le Stoxx 600 de 0,65%.

Les investisseurs font à nouveau le choix de privilégier les annonces encourageantes comme celles de Gilead Sciences sur son traitement expérimental remdesivir plutôt que de se focaliser sur les nouvelles plus inquiétantes comme le record de contaminations par le nouveau coronavirus enregistré dimanche par l’Organisation mondiale de la santé.

Les investisseurs se tournent également vers la saison des résultats du deuxième trimestre qui commencera véritablement mardi avec les grandes banques américaines et devrait être la plus mauvaise depuis la crise financière de 2008, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe.

“JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo publient leurs résultats mardi et les attentes sont tellement faibles qu’il est presque obligatoire qu’elles fassent mieux que prévu”, a déclaré Ray Attrill, responsable de stratégie chez NAB.

Selon les données Refinitiv IBES, les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir chuté de 44,1% au deuxième trimestre et ceux du Stoxx 600 de 53,9%.

Si aucun indicateur n’est prévu ce lundi, le reste de la semaine sera bien plus animé avec entre autres, l’inflation américaine, la production industrielle en zone euro et aux Etats-Unis et la croissance chinoise pour le deuxième trimestre.

VALEURS

Dans les premiers échanges, l’ensemble des indices sectoriels européens sont en hausse, du compartiment de la santé (+0,12%) à celui des matières premières (+1,85%), qui profite des espoirs de redressement en Chine et de la hausse des cours des métaux industriels.

Du côté du CAC 40, les trois plus fortes progressions sont pour Renault, Airbus et ArcelorMittal qui gagnent entre 2,23% et 4,00%.

Ubisoft (-6,97%) accuse l’une des plus fortes baisses du Stoxx 600 après le départ de plusieurs cadres de l’éditeur de jeux vidéo face à des accusations de “mauvaise conduite et comportements inappropriés” que des articles de presse avaient précédemment décrites comme des accusations de harcèlement sexuel.

Solocal, spécialisé dans la publicité et le marketing numérique, perd 1,33% après avoir publié vendredi une baisse de 27,2% de son chiffre d’affaires au premier semestre. Les analystes de Midcap Partners ont dégradé le titre à vendre.

Atlantia chutait de 12,47% avant que sa cotation soit automatiquement suspendue. Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a jugé insuffisante la proposition du groupe d’infrastructures de céder le contrôle de sa filiale d’autoroutes Autostrade per l’Italia afin de régler un conflit de longue date avec le gouvernement.

Akzo Nobel gagne 3,81%. Le groupe néerlandais de peintures et de revêtements a annoncé que la baisse de ses ventes s’était atténuée en juin avec la levée progressive des mesures de confinement.

A WALL STREET

Les futures américains indiquent une ouverture en légère hausse à Wall Street après les gains de 0,66% à 1,44% enregistrés vendredi par les trois grands indices, les annonces de Gilead Sciences ayant permis de contrebalancer les craintes liées à la résurgence de l’épidémie aux Etats-Unis.

Le groupe pharmaceutique a grimpé de 2,15% après avoir fait état vendredi de données supplémentaires d’une étude montrant que le traitement expérimental remdesivir réduisait le risque de mortalité des patients atteint du Covid-19 et améliorait considérablement l’état de santé des plus gravement malades.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a gagné 2,22%, à un plus haut d’un mois. Les valeurs automobiles y ont été bien entourées à la faveur de l’augmentation des ventes de véhicules en Chine (+11,6%) en juin pour un troisième mois consécutif.

Honda Motor, Mitsubishi Motors et Mazda Motor ont bondi de 5,94% et 8,76%.

En Chine, le CSI 300 des principales capitalisations du pays a pris 2,1% et l’indice composite de Shanghai 1,8%.

CHANGES/TAUX

Signe de l’appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, le dollar, considéré comme une valeur refuge, recule de 0,11% par rapport à un panier de référence.

L’euro avance de 0,14% à 1,1314 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est stable à 0,6398%. Son équivalent allemand avance, à -0,453%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent à la veille de la réunion du comité ministériel de suivi de l’OPEP+, qui devrait recommander un assouplissement des réductions de production, ont rapporté plusieurs sources.

Le Brent perd 1,06% à 42,78 dollars le baril tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 1,18% à 40,07 dollars.

MÉTAUX

Le prix du cuivre sur le Shanghai Futures Exchange a fini à un plus haut de plus de deux ans en clôture à 7.554,18 dollars la tonne, des inondations en Chine et la perspective d’une grève dans une mine d’Antofagasta au Chili risquant de perturber les approvisionnements.

Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below