April 22, 2020 / 9:23 AM / 3 months ago

Profondes divergences au sein de l'UE sur le fonds de relance

De profondes divergences demeurent entre Etats membres de l'Union européenne sur les moyens de financer un fonds de relance de l'économie du bloc après la pandémie de coronavirus, a déclaré mercredi un haut fonctionnaire européen, qui ne s'attend pas à voir avancer le dossier avant juin ou juillet. /Photo prise le 19 février 2020/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - De profondes divergences demeurent entre Etats membres de l’Union européenne sur les moyens de financer un fonds de relance de l’économie du bloc après la pandémie de coronavirus, a déclaré mercredi un haut fonctionnaire européen, qui ne s’attend pas à voir avancer le dossier avant juin ou juillet.

Le projet sera au coeur du conseil européen programmé jeudi entre les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Sept.

Les dirigeants européens devraient s’entendre sur un compromis consistant à loger ce fonds de relance au sein du prochain budget pluriannuel (2021-2027) de l’Union européenne mais aucun accord définitif n’est attendu en raison des nombreux désaccords entre pays membres.

“Pour certains Etats, il est important d’avoir des subventions, alors que pour d’autres, il ne peut s’agir que de prêts. Il y a un grand fossé et nous devons trouver le bon équilibre”, a expliqué le responsable européen, qui a souhaité rester anonyme.

Les subventions, contrairement aux prêts, n’auraient pas à être remboursées par les Etats membres.

Les Vingt-Sept sont toujours en désaccord quant à la réponse à donner à une proposition de la Commission européenne qui verrait l’exécutif bruxellois lever de la dette en l’adossant au budget communautaire avant de financer la reprise des économies du continent.

“La question est de savoir quels instruments nous utilisons pour la solidarité: des eurobonds ou quelque chose d’autre”, a déclaré le responsable impliqué dans les préparatifs du Conseil européen de jeudi.

De nouvelles modalités devraient être définies en juin ou en juillet, a-t-il dit, ajoutant toutefois ne pas s’attendre à un accord définitif même à ces dates.

Gabriela Baczynska, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below