April 16, 2020 / 11:57 AM / 4 months ago

Hausse prudente en perspective à Wall Street avant le chômage

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait ouvrir en hausse modérée jeudi et les Bourses européennes ont légèrement réduit leurs gains de la matinée, la tendance restant globalement soutenue par la perspective d’une reprise de la vie économique bien qu’elle soit fragilisée par les craintes pour la conjoncture mondiale.

Les Bourses européennes ont légèrement réduit leurs gains de la matinée, la tendance restant globalement soutenue. À Paris, le CAC 40 gagne 0,63% à 4.381,03 points vers 11h20 GMT après avoir pris 1,5% au plus fort de la séance. À Francfort, le Dax prend 1,14% et à Londres, le FTSE progresse de 0,34%. /Photo prise le 25 mars 2020/REUTERS/Ralph Orlowski

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3% pour le Dow Jones et le S&P-500 et de 0,7% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 gagne 0,63% à 4.381,03 points vers 11h20 GMT après avoir pris 1,5% au plus fort de la séance.

À Francfort, le Dax prend 1,14% et à Londres, le FTSE progresse de 0,34%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,83%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,91% et le Stoxx 600 de 1,03%.

“Les marchés financiers conservent leur dynamique haussière court-terme et pourraient une nouvelle fois choisir de se raccrocher aux bonnes nouvelles comme la réouverture partielle des Etats-Unis, plutôt que se concentrer sur la catastrophe économique causée par l’épidémie”, a déclaré Vincent Boy, analyste chez IG France.

Donald Trump, qui a déclaré que les Etats-Unis pourrait avoir franchi le pic de contamination, doit annoncer dans la journée sa feuille de route pour la réouverture de l’économie des Etats-Unis lors d’une conférence de presse, ce qui pourrait stimuler le sentiment du marché.

Les statistiques américaines du jour devraient à nouveau témoigner de l’ampleur de l’impact de la pandémie sur l’économie. Tous les regards seront tournés vers le chiffre hebdomadaire des inscriptions au chômage, les économistes prévoyant plus de cinq millions d’inscrits la semaine dernière, ce qui porterait le total à plus de 20 millions sur les quatre dernières semaines.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Morgan Stanley a publié un baisse de 32% de son bénéfice trimestriel en raison des dégâts provoqués par la crise du coronavirus.

BlackRock, numéro un mondial de la gestion d’actifs, a annoncé jeudi que ses actifs sous gestion avaient chuté de près de 1.000 milliards de dollars au premier trimestre.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur des transports et du tourisme est pour une fois en tête des progressions sectorielles du jour: son indice Stoxx prend 1,72%, tiré notamment par un bond de 3,35% d’EasyJet, qui a assuré pouvoir survivre à une longue immobilisation de sa flotte après avoir renforcé sa situation financière.

A Paris, TechnipFMC, en tête du CAC 40, prend 8,05% mais n’efface qu’une partie de ses pertes de la veille (-11,42%). De même, Safran regagne 2,41% au lendemain d’une chute de 7,22%.

A la baisse, EDF perd 4,66%, l’une des plus fortes baisses du Stoxx 600, après avoir nettement réduit sa prévision 2020 de production d’électricité nucléaire.

Face à la crise économique causée par la pandémie, les analystes prévoient en moyenne une chute de 22% des bénéfices du Stoxx 600 au premier trimestre et de 34,2% au deuxième, selon les dernières données IBES de Refinitiv.

TAUX

Les variations des rendements obligataires de référence sont relativement limitées avant la publication des inscriptions au chômage aux Etats-Unis. Celui des emprunts d’Etat américains à 10 ans cède un point de base, autour de 0,628%, proche d’un plus bas depuis le 6 avril touché la veille. Son équivalent allemand monte légèrement à -0,45%.

Les investisseurs retrouvent de l’appétit pour la dette des pays du sud de l’Europe grâce à la perspective d’un coup de pouce financier de l’Union européenne en faveur de l’Italie, l’Espagne et d’autres pays durement touchés par le coronavirus dans le cadre du prochain budget à long terme de l’UE, selon un document interne vu par Reuters.

Le rendement du BTP à 10 ans reflue de plus de 15 points à 1,75%.

CHANGES

Le dollar continue de bénéficier de son statut de valeur refuge et se rapproche d’un pic d’une semaine face à un panier de six devises de référence.

L’euro recule d’environ 0,3% sous 1,09.

PÉTROLE

Les prix du pétrole rebondissent, certains investisseurs espérant une réduction plus importante de la production face à l’augmentation des stocks aux Etats-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord reprend 3,32% à 28,61 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) gagne 1,5%, au-dessus de 20 dollars.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below