April 14, 2020 / 9:09 AM / 4 months ago

L'Europe dans le désordre, la Chine rassure mais les doutes persistent

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse mardi, exceptée Londres, après les chiffres du commerce extérieur chinois supérieurs aux attentes venus s’ajouter à la perspective d’un redémarrage progressif de l’activité dans plusieurs pays.

Les principales Bourses européennes sont en hausse mardi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,22% à 4.516,91 points vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,05% mais à Londres, le FTSE perd 0,48%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,22% à 4.516,91 points vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,05% mais à Londres, le FTSE perd 0,48%, pénalisé par le repli de British American Tobacco.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,79%, le FTSEurofirst 300 de 0,88% et le Stoxx 600 de 0,77%.

Les chiffres mensuels du commerce extérieur chinois publiés dans la matinée ont agréablement surpris. Les exportations et les importations ont reculé nettement moins qu’attendu en mars, ce qui reflète une reprise de la production des usines. La crise du coronavirus semble néanmoins devoir maintenir les échanges sous pression au cours des prochains mois.

Les signes de ralentissement du coronavirus incitent certains pays à envisager une légère reprise de la vie économique bien que les incertitudes et la prudence restent très fortes.

L’Espagne a commencé lundi à assouplir légèrement les mesures de confinement et l’Autriche autorise à partir de ce mardi la réouverture de certains commerces non-essentiels. Emmanuel Macron a annoncé lundi soir la prolongation jusqu’au 11 mai du confinement obligatoire, date qui marquera la réouverture progressive des établissements scolaires.

Neuf Etats américains dont New York ont annoncé lundi avoir entamé les préparatifs de la “réouverture” de leur économie et de la levée des mesures strictes de confinement de la population en s’appuyant sur des signes laissant espérer que le pire de l’épidémie de coronavirus est désormais passé dans le pays.

“Le sentiment continuera à zigzaguer jusqu’à ce qu’il y ait plus de clarté sur les mesures officielles de réouverture des grandes économies. Plus globalement, même si les marchés mondiaux rebondissent, il est difficile de dire avec certitude si un creux a été atteint”, a déclaré Mark Haefele chez UBS.

La semaine qui commence sera, à Wall Street, celle du début des publications de résultats pour le premier trimestre, avec ceux de JPMorgan Chase et Wells Fargo.

VALEURS

Si une majorité de secteurs européens sont en hausse, celui des transports et des loisirs perd près de 1,6%, plombé par l’absence de perspective de reprise de l’activité.

A Paris, Accor (-3,18%) accuse l’une des plus fortes baisses du CAC 40. Emmanuel Macron a annoncé que les restaurants, cafés et hôtels resteraient fermés au-delà du 11 mai. Unibail-Rodamco et Klepierre perdent respectivement 7,38% et 4,90%.

Valeo prend 1,06% après avoir pris près de 4% en début d’échanges après avoir dit négocier une ligne de crédit supplémentaire d’un milliard d’euros pour faire face à la crise du coronavirus.

A Londres, British American Tobacco (-5,93%) est le premier contributeur à la baisse du FTSE. Le fabricant de cigarettes Lucky Strike fait l’objet d’une enquête par les autorités américaines pour le non-respect de sanctions dans une affaire de corruption, rapporte mardi le Times.

A WALL STREET

Les indices Dow Jones et Standard & Poor’s 500 de la Bourse de New York ont fini en baisse lundi, les investisseurs privilégiant la prudence à l’orée de la saison des résultats de sociétés, qui s’annoncent mauvais à cause de la pandémie de coronavirus.

La forte hausse d’Amazon (+6,17%) a toutefois permis au Nasdaq de terminer en territoire positif, le géant du commerce en ligne profitant du relèvement de l’objectif de cours de Canaccord et de l’annonce de 75.000 embauches pour faire face à la demande liée aux mesures de confinement aux Etats-Unis.

Le Dow Jones a perdu 1,39%, le Standard & Poor’s 500 a cédé 1,01% et le Nasdaq Composite a progressé de 0,48%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a gagné mardi 3,13%, à un plus haut d’un mois, tirée notamment par la progression des valeurs technologiques.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a avancé de 1,6% et la Bourse de Hong Kong de 0,5%.

TAUX

Les variations sont limitées sur le marché obligataire où le 10 ans américain prend un point de base à près de 0,7568% et le rendement du Bund est stable à -0,344%.,

CHANGES

Le dollar est à l’équilibre face à un panier de devises de référence dont l’euro qui prend à peine 0,1% à 1,0925 dollar.

PÉTROLE

Le marché pétrolier repart à la baisse après avoir légèrement profité de la prévision de l’Energy Information Administration d’une production de pétrole de schiste américain en forte baisse en avril et de l’accord conclu par l’Opep et ses alliés, jugé toutefois insuffisant par de nombreux observateurs.

Le Brent perd 1,7% à 31,2 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule de 1,96% à 21,97 dollars.

MÉTAUX

Le cuivre se distingue avec un plus haut depuis le 17 mars à 5.193,50 dollars la tonne sur le London Metal Exchange, soutenu par le ralentissement de la production par plusieurs grands groupes miniers pour contenir la propagation du coronavirus.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below