September 13, 2019 / 11:40 AM / a month ago

Nouveau transfert d'un cadre de Renault-Nissan chez PSA

PARIS (Reuters) - Vincent Cobee, ex-dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a rejoint le concurrent français de Renault, PSA, a dit à Reuters une source proche du dossier, nouveau transfert en date entre les deux constructeurs.

Vincent Cobee (photo), ex-dirigeant de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a rejoint le concurrent français de Renault, PSA, a dit à Reuters une source proche du dossier, nouveau transfert en date entre les deux constructeurs. /Photo d'archives/REUTERS/Anindito Mukherjee

Vincent Cobee, ancien de Nissan et de Mitsubishi, où il était encore cette année responsable de la stratégie produits, rejoint le groupe PSA à un poste de marketing international, a ajouté la source.

Mitsubishi et Renault n’étaient pas disponibles dans l’immédiat pour faire un commentaire. PSA a refusé de son côté de commenter l’information.

Si les passerelles ont toujours existé dans l’automobile, le mouvement de Renault-Nissan vers PSA s’est intensifié depuis que le numéro deux du groupe au losange, Carlos Tavares, est devenu numéro un de l’autre grand constructeur automobile français en 2014.

Les exemples sont nombreux: Arnaud Deboeuf, directeur du “bureau du CEO” de l’alliance Renault-Nissan et proche de Carlos Ghosn, est devenu tout récemment directeur de la stratégie industrielle de PSA; Thierry Koskas, ancien directeur commercial de Renault, a été nommé senior vice-président et directeur des ventes et du marketing de PSA; le patron des moteurs de l’alliance Renault-Nissan, Alain Raposo, a pris l’an dernier la tête des moteurs du groupe sochalien et l’actuel directeur industriel de PSA, Yann Vincent a dirigé par le passé la qualité du groupe au losange et l’exploitation chez Avtovaz.

Anne Abboud - trente ans chez Renault - pilote quant à elle aujourd’hui les concessions de PSA tandis que l’actuel patron des programmes et de la stratégie de PSA, Olivier Bourges, a passé neuf ans chez Renault et Nissan.

Ces nominations commencent à faire grincer des dents au sein de PSA, certains redoutant que Carlos Tavares privilégie les recrutements chez le concurrent aux dépens de la promotion interne de cadres de PSA.

Interrogé sur ce sujet mardi aux journées presse du salon de l’automobile de Francfort, le président du directoire de PSA a répondu qu’il ne chassait pas chez Renault ou au sein de l’alliance mais qu’il ne pouvait pas non plus se priver des compétences de dirigeants qu’il connaît bien quand ceux-ci le contactent.

“Groupe PSA, comme n’importe quelle entreprise, est en permanence en quête de talents, prioritairement en interne (...) mais on regarde aussi en externe, surtout lorsque les gens frappent à notre porte”, a dit Carlos Tavares.

Il a également estimé qu’à l’échelle de PSA, le phénomène des transferts d’ex-Renault “est extrêmement petit”.

Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below