September 11, 2019 / 4:56 PM / a month ago

L'Europe finit en hausse à la veille de la BCE, le pétrole chute

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini dans le vert mercredi, soutenues par des signes d’ouverture dans les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis à la veille d’une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait déboucher sur des mesures pour lutter contre le ralentissement de la croissance.

Les Bourses européennes ont fini dans le vert mercredi. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,44% à 5.618,06 points. Le Footsie britannique a pris 0,96% et le Dax allemand 0,74%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,44% à 5.618,06 points. Le Footsie britannique a pris 0,96% et le Dax allemand 0,74%.

L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,51%, le FTSEurofirst 300 de 0,76% et le Stoxx 600 de 0,85%.

Sur le front du commerce, la Chine a annoncé mercredi que 16 catégories de produits américains seraient exemptées des nouveaux droits de douane qu’elle s’apprête à appliquer en représailles aux barrières américaines, à quelques jours d’une réunion entre négociateurs des deux pays.

“Nous pensons que les derniers développements vont dans le sens d’une position plus souple du gouvernement chinois (...),” écrivent les économistes de Barclays à Hong Kong. “De notre point de vue, ces ajustements montrent que la Chine est plus disposée à avancer dans les négociations d’octobre, probablement vers un accord “étroit” prévoyant que Pékin achète plus de produits américains en échange d’une nouvelle suspension des hausses de droits de douane.”

Les investisseurs attendent par ailleurs les décisions qu’annoncera jeudi la BCE pour soutenir l’économie et tenter de relancer l’inflation.

L’institution de Francfort devrait revoir à la baisse certaines de ses prévisions de croissance et ses nouvelles projections ne préfigureront qu’une légère accélération de l’inflation globale comme de l’inflation sous-jacente pour les années à venir, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

VALEURS

Les secteurs des transports (+1,72%) et des financières (+1,49%) sont en tête des hausses, au détriment des secteurs défensifs comme les services collectifs (+0,37%), mais aussi de l’énergie (-0,06%) avec la chute du pétrole en fin de séance.

A Paris, Veolia (-1,92%) accuse le plus net recul du CAC.

Casino en revanche a pris 3,19% après une information de BFM Business sur la possibilité d’une offre de Carrefour sur son rival en difficulté. Carrefour a démenti.

A WALL STREET

A la clôture en Europe, l’indice Dow Jones gagnait 0,25% à 26.975,81 points, le Standard & Poor’s 500 0,30% à 2.988,50 points et le Nasdaq Composite 0,55% à 8.128,30 points.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont affiché une hausse inattendue en août, ce qui ne devrait pas remettre en cause le scénario d’une nouvelle baisse de taux de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

Les stocks des grossistes ont augmenté de leur côté très légèrement en juillet, ce qui suggère que le ralentissement de la reconstitution des stocks pourrait encore peser sur la croissance au troisième trimestre.

Aucun indicateur majeur n’était publié en Europe ce mercredi.

CHANGES

Le dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence et l’euro perd du terrain, à moins de 1,10 dollar (-0,45%), à un plus bas d’une semaine, en attendant les mesures accommodantes de la BCE.

“La simple idée d’un assouplissement maintient probablement l’euro sur la défensive pour le moment”, dit Shaun Osborne, responsable de la stratégie sur les marchés des changes de Scotiabank, qui s’attend peut-être à un rebond après les annonces de la banque centrale jeudi après-midi.

La livre sterling perd 0,16% mais reste proche de son plus haut de six semaines avec l’apaisement des craintes d’un Brexit sans accord.

TAUX

Les obligations souveraines à échéance longue sont recherchées à la veille de la réunion de la BCE mais les rendements restent dans leur ensemble nettement au-dessus de leurs points bas de la semaine dernière.

Des analystes ont cité une information de l’agence MNI mardi soir selon laquelle la BCE pourrait retarder la mise en place d’un nouveau cycle de rachat d’actifs et le faire dépendre de l’évolution des indicateurs économiques.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans, référence pour la zone euro, est revenu à -0,567% en fin de séance après un pic à -0,527%.

Sur le marché américain, le rendement à dix ans gagne 3,6 points de base à 1,7385%.

PÉTROLE

Le pétrole s’est brutalement retourné à la baisse après une information e Bloomberg selon laquelle Donald Trump aurait envisagé d’assouplir les sanctions contre l’Iran pour favoriser une rencontre avec le président iranien, Hassan Rouhani.

Le baril de brut léger américain (WTI) se traite à 56 dollars (-2,44%) et celui du Brent de mer du Nord à 60,83 dollars (-2,34%).

Les cours avaient auparavant profité de l’annonce d’une baisse plus marquée qu’attendu des stocks américains de pétrole brut la semaine dernière selon les statistiques publiées mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a par ailleurs revu en baisse sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2020 en raison du ralentissement économique, une évolution qui justifie selon elle de maintenir la stratégie visant à prévenir un engorgement du marché.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below