September 6, 2019 / 4:18 PM / 2 months ago

La hausse des actions continue malgré un emploi US décevant

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi et Wall Street progressait à la mi-séance à New York, l’annonce d’une nouvelle mesure de soutien à l’activité en Chine ayant compensé une croissance moins forte qu’attendu de l’emploi aux Etats-Unis.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi. A Paris, le CAC 40 affiche une progression de 0,19%. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,09% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,54%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 affiche une progression de 0,19% (10,62 points) à 5.603,99 points, sa première clôture au-dessus de 5.600 depuis le 29 juillet. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,09% et à Francfort, le Dax a progressé de 0,54%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,3%, le FTSEurofirst 300 0,23% et le Stoxx 600 0,32%.

Les Etats-Unis ont créé 130.000 emplois non-agricoles le mois dernier selon le rapport mensuel du département du Travail alors que les économistes interrogés par Reuters en projetaient 158.000 en moyenne. Le salaire horaire moyen a parallèlement augmenté de 0,4% alors que le consensus le donnait en hausse de 0,3% seulement.

Quelques heures avant la publication de ces chiffres en demi-teinte, la banque centrale chinoise a annoncé une nouvelle baisse du ratio de réserves obligatoires des banques, une mesure qui vise à soutenir le crédit et la croissance.

La décision de la Banque populaire de Chine a favorisé la poursuite du retour vers les actifs risqués et compensé la déception de l’emploi américain.

“L’économie américaine a jusqu’à présent échappé à la majeure partie des difficultés qui pénalisent les grandes puissances asiatiques et européennes mais le puissant moteur des créations d’emploi a indéniablement rétrogradé”, commente David Lamb, responsable du trading chez Fexco Corporate Payments.

“Au final, cela va probablement conforter la Fed dans son projet de réduire les taux d’intérêt d’un quart de point supplémentaire.”

Sur l’ensemble de la semaine, le Stoxx 600 a gagné 1,69% et le CAC 40 2,25%, leur troisième hausse hebdomadaire d’affilée. Le marché parisien affiche un rebond de 7% depuis le 15 août.

À WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi dans le vert: le Dow Jones s’adjugeait 0,31 %, le Standard & Poor’s 500 0,17% et le Nasdaq Composite 0,06%.

VALEURS

En Europe, la majorité des secteurs ont terminé la séance dans le vert, l’indice Stoxx des matières premières prenant entre autres 0,64% et celui de la chimie 0,88%.

Le compartiment des biens et services industriels a gagné 0,78% grâce entre autres à la progression de 4,67% de l’allemand Thyssenkrupp après l’annonce par le finlandais Kone (+2,36%) de son intention de présenter une offre de reprise de ses activités d’ascenseurs.

A Paris, Safran s’est adjugé 3,26%, la meilleure performance du CAC 40, après le relèvement de la recommandation de JPMorgan à “surperformance” au lendemain de la révision à la hausse de ses prévisions 2019.

A la baisse, l’opérateur de télécommunications Telenor a perdu 3,43% après l’abandon de son projet de coentreprise en Asie avec le malaisien Axiata .

LES INDICATEURS DU JOUR

Avant les statistiques mensuelles de l’emploi américain, les investisseurs avaient pris connaissance d’une baisse inattendue de 0,6% la production industrielle en Allemagne en juillet et de la confirmation d’une croissance de 0,2% seulement du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre.

CHANGES

Le dollar a cédé du terrain après les chiffres de l’emploi américain, qui plaident en faveur d’un assouplissement supplémentaire de la politique monétaire de la Réserve fédérale le 18 septembre.

Au moment de la clôture européenne, le billet vert cédait 0,12% face à un panier de devises de référence et l’euro se traitait autour de 1,1050, en hausse d’environ 0,15%.

Le billet vert s’achemine vers un recul hebdomadaire d’environ 0,7%, le plus marqué depuis juin.

Les cambistes attendent à 16h30 GMT l’intervention de Jerome Powell, le président de la Fed, lors d’un débat public sur l’économie et la politique monétaire à Zurich.

La décision de la Banque populaire de Chine (BPOC) de réduire le ratio de réserves obligatoires des banques profite parallèlement au yuan, qui prend près de 0,5% face au dollar sur le marché “offshore”.

TAUX

Comme le dollar, les rendements des emprunts d’Etat américains reculent en réaction aux chiffres de l’emploi: celui des titres à dix ans revient vers 1,55% alors qu’il dépassait 1,60% avant la publication du rapport du département du Travail.

En zone euro, le rendement du Bund allemand à dix ans a fini la séance à -0,638%, en baisse de plus de trois points de base. Il affiche toutefois un gain de sept points sur la semaine.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent, toujours pénalisés par les craintes d’une nouvelle escalade dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine en dépit des déclarations des deux côtés sur la probable reprise des négociations dans les semaines à venir.

Le Brent revient vers 60,70 dollars et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) autour de 55,80 dollars.

Le Brent s’achemine néanmoins vers une quatrième semaine consécutive de hausse et le WTI vers une deuxième performance hebdomadaire positive d’affilée.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below