September 5, 2019 / 12:13 PM / 3 months ago

Les espoirs sur le commerce devraient porter Wall Street

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait saluer jeudi, dans le sillage des Bourses de la zone euro, l’annonce de la reprise du dialogue entre Washington et Pékin sur le commerce, un dossier qui pèse sur les marchés depuis un an et demi.

Les Bourses en Europe évoluent en hausse à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,89% vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,73%. A Londres, le FTSE recule en revanche de 0,62%. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski

Les contrats à terme signalent une ouverture des indices de la Bourse de New York en hausse d’environ 1%.

La tendance pourrait évoluer avec l’annonce avant l’ouverture de l’enquête mensuelle du cabinet ADP sur l’emploi privé et des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis en attendant la publication, vendredi, du rapport mensuel du département du Travail.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,89% à 5.581,39 points vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,73%.

A Londres, le FTSE recule en revanche de 0,62%, pénalisé par le détachement de leur dividende par plusieurs poids lourds de la cote.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,54%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,75% et le Stoxx 600 de 0,56%. Ce dernier indice évolue au plus haut depuis plus d’un mois, tout comme le CAC 40.

La Chine et les Etats-Unis sont convenus d’organiser des discussions commerciales début octobre à Washington, a indiqué jeudi le ministère chinois du commerce, tandis qu’un représentant américain a annoncé la tenue de réunions entre les deux camps à niveau ministériel “dans les prochaines semaines”.

Ces annonces interviennent quatre jours après que les deux plus grandes puissances économiques au monde ont commencé à prélever de nouveaux droits de douane sur leurs importations mutuelles.

Autre facteur de soutien pour les marchés, le gouvernement de Boris Johnson a annoncé avant l’ouverture qu’il renonçait à essayer d’empêcher l’adoption définitive d’une proposition de loi qui le contraindrait à demander un nouveau report de trois mois du Brexit s’il ne parvenait pas à un accord avec l’Union européenne d’ici au 31 octobre.

L’annonce, mercredi, par la dirigeante de l’exécutif de Hong Kong Carrie Lam du retrait du projet de loi d’extradition de suspects vers la Chine continentale contribue également à améliorer le sentiment de marché.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, les secteurs les plus exposés à la thématique commerciale portent logiquement la tendance. L’indice Stoxx des valeurs technologiques prend 1,73%, celui de l’automobile 2,27% et celui des valeurs industrielles 1,30%.

Paris est portée aussi par des publications bien accueillies de Safran et Dassault Aviation ainsi que par l’arrivée d’un nouvel actionnaire chez Casino.

Safran gagne 6,13%, la plus forte hausse du CAC 40, après avoir relevé ses prévisions de résultats annuels et prolongé le mandat de son directeur général jusqu’à la fin de l’année prochaine après un premier semestre marqué par une croissance plus forte que prévu du bénéfice.

Dassault Aviation bondit de 7,86%, en tête du SBF 120, après avoir confirmé ses objectifs 2019 d’un chiffre d’affaires net en forte hausse et d’une augmentation du nombre de livraisons d’avions, le groupe ayant enregistré une croissance de son bénéfice sur les six premiers mois de l’année.

Casino, mis sous pression par sa dette et le placement en sauvegarde de sa maison-mère Rallye, a annoncé l’arrivée à son capital de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky. Le titre progresse de 3,80%.

TAUX

Signe du regain d’appétit pour le risque, les obligations souveraines sont délaissées. Le rendement des Treasuries à 10 ans prend 5,6 points de base à 1,5145% et la fameuse courbe des taux, qui inquiétait tant les marchés, s’éloigne de l’inversion avec un rendement à deux ans à 1,47%.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans, référence pour la zone euro, suit le mouvement et prend cinq points de base à -0,625%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar perd son attrait de valeur refuge et cède 0,26% face à un panier de devises de référence dont l’euro, qui repasse 1,10 dollar.

Les tout derniers développements du dossier du Brexit profitent à la livre, qui prend 0,7% face au dollar et près de 0,5% face à l’euro.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont hésitants. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,2% à 56,16 dollars le baril et le Brent prend 0,12% à 60,77 dollars. Le marché attend à 14h30 GMT les chiffres hebdomadaires de l’Energy Information Administration (EIA) sur les stocks aux Etats-Unis.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below