September 3, 2019 / 7:54 AM / 2 months ago

Nucléaire: La Chine dit tenir à son projet d'usine avec Orano

La Chine continue de travailler activement à un projet d'usine de traitement de combustibles usés avec le français Orano (ex-Areva), a déclaré mardi le chef de l'administration chinoise de la sûreté nucléaire. /Photo prise le 4 avril 2019/REUTERS/Benoit Tessier

PEKIN (Reuters) - La Chine continue de travailler activement à un projet d’usine de traitement de combustibles usés avec le français Orano (ex-Areva), a déclaré mardi le chef de l’administration chinoise de la sûreté nucléaire.

Les négociations commerciales avec Orano sont “quasiment bouclées”, a dit Liu Hua, également vice-ministre de l’Ecologie, lors d’une conférence de présentation du premier “livre blanc” de la Chine sur la sécurité nucléaire.

“En plus des négociations commerciales, ce qui se passe, c’est que les deux pays ont entrepris d’harmoniser les normes de sécurité (...) et de renforcer la coopération réglementaire”, a-t-il ajouté.

“Donc sur ce projet précis, d’après ce que je sais, il se poursuit sans heurts. Il est en cours et je crois que bientôt (...) il y aura des progrès”, a dit Liu Hua.

Orano travaille sur ce projet, estimé à environ 12 milliards de dollars (11 milliards d’euros), depuis plus de 10 ans.

Liu Hua n’a pas précisé si un site avait été choisi pour cette usine alors que le lieu initialement proposé à Lianyungang, dans la province orientale du Jiangsu, a dû être abandonné en raison de manifestations.

Tom Daly à Pékin et David Stanway à Shanghai; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below