September 2, 2019 / 8:48 AM / 19 days ago

Hausse prudente en Europe sur fond d'hostilités commerciales

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent timidement lundi en début de séance après la reprise des hostilités entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce.

Les principales Bourses européennes montent timidement lundi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,16% vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,15% et à Londres, le FTSE progresse 0,32%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,16% à 5.489,39 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,15% et à Londres, le FTSE progresse 0,32%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,16%, le FTSEurofirst 300 de 0,13% et le Stoxx 600 de 0,27%.

La tendance pourrait évoluer après la publication dans la matinée des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d’achat (PMI) sur l’activité du secteur manufacturier, qui s’est contractée au Japon en août mais a en revanche progressé de manière inattendue en Chine.

Les volumes devraient toutefois rester limités en l’absence des marchés américains, fermés pour cause de Labor Day.

Les Etats-Unis et la Chine ont commencé dimanche matin à prélever de nouveaux droits de douane sur leurs importations mutuelles, marquant une nouvelle escalade dans le conflit commercial qui les oppose depuis un an et demi.

Donald Trump a cependant assuré qu’une rencontre entre les délégations des deux pays était toujours programmée en septembre.

Les Etats-Unis perçoivent désormais 15% de droits de douane sur plus de 125 milliards de dollars de produits chinois.

La Chine a répliqué en relevant ses taxes sur environ 75 milliards de dollars d’importations américaines, de 5% ou 10% en fonction des produits. Pour la première fois depuis le début du conflit, le pétrole brut américain figure parmi les produits taxés.

Ces nouveaux droits de douane portent sur plus de 1.700 produits américains, sur un total de 5.000 produits visés environ. Le reste des produits sera surtaxé par Pékin le 15 décembre.

Les marchés européens paraissent retenir l’espoir d’une reprise du dialogue entre les deux premières économies du monde, certains faisant même preuve d’un optimisme surprenant, à l’image des analystes de Saxo Banque.

“Malgré la mise en place de nouveaux tarifs douaniers américains à l’égard de la Chine, le mois de septembre pourrait être une parenthèse enchantée pour la Bourse”, écrivent-ils dans une note.

“Entre les remous liés au yuan chinois et la guerre commerciale en août et la perspective de ‘no-deal Brexit’ en octobre, le mois de septembre sera celui des banques centrale et de la planche à billets”, prévoient-ils.

VALEURS

La plupart des indices sectoriels européens sont légèrement dans le vert en début de séance avec une progression remarquable pour CGG, qui prend 11% après avoir relevé ses objectifs financiers 2019.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,41% avec la reprise des hostilités entre Washington et Pékin sur le commerce.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 0,3%.

La Bourse de Hong Kong perd 0,7% à l’approche de la clôture après un nouveau week-end de manifestations antigouvernementales.

L’indice des principales valeurs de Chine continentale a en revanche pris 1,3%, stimulé par l’annonce par Pékin de nouvelles mesures mesures pour soutenir son économie.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en baisse vendredi une séance longtemps indécise, la prudence ayant fini par l’emporter avant un week-end de trois jours durant lequel les Etats-Unis ont donc relevé leurs droits de douane sur des milliers de produits chinois importés.

TAUX

Sur le marché obligataire, qui est fermé aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à 10 ans, à 1,4994%, reste inférieur à celui des emprunts d’Etat à 2 ans (1,51%), ce qui caractérise l’inversion de la courbe des taux, considérée comme un signe annonciateur de l’entrée de l’économie américaine en récession.

Dans les premiers échanges en Europe, le Bund allemand à 10 ans progresse légèrement pour repasser au-dessus de -0,7%.

CHANGES

Du côté des devises, le dollar perd un peu de terrain face à un panier de devises de référence et l’euro se maintient pour sa part sous 1,11 dollar, au plus bas depuis mai 2017.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent légèrement, à 55,06 dollars le baril pour le brut léger texan (WTI) et 59,14 dollars pour le Brent de mer du Nord.

Édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below