August 27, 2019 / 4:37 PM / 3 months ago

L'Europe termine en hausse, l'Italie en tête

PARIS (Reuters) - La plupart des Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, les investisseurs continuant à espérer que la Chine et les Etats-Unis se dirigent vers une reprise des négociations commerciales malgré des déclarations contradictoires.

La plupart des Bourses européennes ont terminé en hausse mardi. À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,67%. Le Footsie britannique a perdu 0,08%, alors que le Dax allemand a progressé de 0,62%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, l’indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,67% à 5.387,09 points. Le Footsie britannique a perdu 0,08%, pénalisé par le rebond de la livre sterling, alors que le Dax allemand a progressé de 0,62%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,65%, le FTSEurofirst 300 0,61% et le Stoxx 600 0,63%.

La Bourse de Milan a surperformé avec un gain de 1,52%, portée comme les obligations souveraines italiennes par les signes de progrès dans les négociations entre le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et le Parti démocrate (PD, centre gauche) en vue de la formation d’une nouvelle coalition gouvernementale, qui permettrait d’éviter des élections anticipées.

Sur le front du commerce, si les déclarations de Donald Trump annonçant que Pékin souhaitait revenir à la table des négociations ont rassuré lundi, le doute s’est installé après que le ministère des Affaires étrangères chinois a réaffirmé n’avoir été informé d’aucun entretien téléphonique récent entre les deux pays et dit espérer que Washington crée les conditions de la reprise des discussions.

“(Le sentiment) est toujours largement dominé par le commerce et les perspectives d’un accord avec la Chine et les marchés sont menés par l’espoir plus que toute autre élément à ce stade”, dit Scott Brown (Raymond James).

L’annonce en Chine par le Conseil d’Etat, principal organe de gouvernement, d’une série de mesures de soutien à la consommation, qui concernent notamment le marché automobile, a été un facteur de soutien des marchés.

VALEURS

L’indice automobile (+0,99%) figure dans le peloton de tête des hausses sectorielles en Europe dans la perspective des mesures de relance en Chine, avec les services aux collectivités (+1,35%) et le transport (+1,15%).

Aux valeurs individuelles, le groupe parapétrolier TechnipFMC a signé la deuxième plus forte hausse du Stoxx 600 avec un gain de 5,61% après avoir dévoilé lundi soir un projet de scission en deux entités.

À WALL STREET

A la clôture en Europe, la Bourse de New York s’est retournée à la baisse après avoir ouvert en hausse, dans un marché rendu nerveux par les signaux contradictoires envoyés par la Chine et les Etats-Unis concernant l’évolution des négociations commerciales entre les deux premières économies mondiales.

L’indice Dow Jones perd 0,27% à 25.829,24 points, le Standard & Poor’s 500, plus large, cède 0,24 à 2.872,13 points et le Nasdaq Composite recule de 0,06% à 7.849,07 points à ce stade.

LES INDICATEURS DU JOUR

Après le rebond des bénéfices dans l’industrie chinoise en juillet, l’Allemagne a confirmé que son économie s’était contractée de 0,1% au deuxième trimestre, avec le recul de exportations.

Aux Etats-Unis, la hausse des prix des logements dans 20 des principales agglomérations a ralenti en juin pour revenir à 2,1%, son plus bas niveau depuis près de sept ans, et la confiance du consommateur américain s’est dégradée en août, mais moins fortement que prévu.

CHANGES

Le dollar retombe légèrement face au yen, suggérant que les investisseurs accueillent avec un certain scepticisme les déclarations optimistes de Donald Trump sur la possibilité d’un accord entre Washington et Pékin..

Le yen regagne 0,25% face au billet vert, à 105,87, et 0,28% face à l’euro, autour de 117,43, ayant retrouvé son attrait comme valeur refuge dans l’incertitude sur l’évolution de ces négociations commerciales.

L’euro se traite à 1,1093 dollar, en baisse de 0,08%.

Le yuan se stabilise après avoir touché un plus bas record face au dollar, à 7,1870 la veille, dans l’inquiétude sur les négociations commerciales.

La livre sterling remonte de 0,61% à 1,2290 dollar et de 0,69% face à l’euro après que le chef de file du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, a déclaré qu’il ferait “tout ce qui est nécessaire” pour empêcher le Royaume-Uni de quitter l’Union européenne sans accord.

TAUX

Le rendement du BTP italien à dix ans a perdu jusqu’à plus de 20 points de base, à 1,124%, au plus bas depuis trois ans, confirmant le regain d’appétit pour la dette italienne dans l’espoir d’un nouveau gouvernement de coalition.

Le rendement à des Treasuries à 10 ans lâche sept points de base à 1,48% et l’inversion de la courbe des taux prend de l’ampleur avec un écart entre les rendements à trois mois (2%) et 10 ans (1,48%) au plus fort depuis mars 2007.

En Allemagne le rendement du Bund à 10 ans a reculé de plus de 2 points de base, autour de -0,7%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont hésitants. Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se traite à 53,87 dollars le baril, en hausse de 0,4%, et celui sur le Brent à 58,66 dollars, en repli de 0,1%.

À SUIVRE MERCREDI

Les investisseurs seront notamment attentifs à l’indice GFK du moral des ménages allemands (08h00 GMT).

Édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below