August 26, 2019 / 12:25 PM / 21 days ago

Wall Street attendue en hausse, regain d'espoir sur le commerce

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait rebondir lundi à l’ouverture et les Bourses européennes se redressent à mi-séance après une ouverture en baisse, gagnées par les déclarations rassurantes de Donald Trump sur le commerce entre les Etats-Unis et la Chine.

Wall Street devrait rebondir lundi à l'ouverture et les Bourses européennes se redressent à mi-séance après une ouverture en baisse. À Paris, le CAC 40 progresse de 0,73% vers 11h35 GMT et à Francfort, le Dax gagne 0,57%. La Bourse de Londres est fermée en raison d'un jour férié. /Photo prise le 14 août 2019/REUTERS/Eduardo Munoz

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d’autour 0,7% pour le Dow Jones et S&P-500 et d’environ 0,9% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,73% à 5.365,80 points vers 11h35 GMT et à Francfort, le Dax gagne 0,57%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,15%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro s’adjuge 0,65% et le Stoxx 600 prend 0,13%.

La Bourse de Londres est fermée en raison d’un jour férié.

Les Etats-Unis et la Chine ont affiché lundi leur volonté de résoudre leur différend commercial par la discussion, trois jours après de nouvelles surenchères en matière de droits de douane venues nourrir les craintes d’un coup de frein à la croissance économique mondiale.

Donald Trump, qui s’exprimait en marge du G7 en France, n’a pas exclu un report des nouveaux droits de douane sur les produits chinois envisagés par son administration.

Le président américain a également joué l’apaisement sur le front du commerce avec l’Union européenne en indiquant qu’un accord avait été discuté avec la chancelière allemande Angela Merkel et dit espérer que Washington n’aurait pas à envisager d’imposer des droits de douane sur les voitures allemandes importées.

Cette volonté américaine et chinoise de faire progresser leur relation sur le commerce permet d’éclipser un nouvel indicateur allemand décevant, celui du moral des chefs d’entreprises allemands, tombé à un plus bas depuis novembre 2012, ce qui confirme que la première économie d’Europe s’oriente vers une récession.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Parmi les valeurs à suivre à Wall Street, Amgen a annoncé avoir conclu le rachat à Celgene de son traitement du psoriasis Otezla pour 13,4 milliards de dollars (12 milliards d’euros), une transaction qui doit permettre à Celgene de boucler sa fusion avec Bristol-Myers Squibb (BMS). Dans les échanges en avant-Bourse, BMS grimpe de 5,2% et Celgene gagne 3,7% tandis qu’Amgen cède 1%.

VALEURS EN EUROPE

Les espoirs sur les négociations commerciales favorisent les valeurs automobiles, qui affichent de loin la plus forte hausse sectorielle en Europe (+1,4%). Daimler, Continental, Faurecia et Renault gagnent entre 1,5% et 1,8%.

Le secteur immobilier (-0,33%) est pénalisé par les valeurs allemandes en raison des craintes liées au plafonnement annoncé des loyers à Berlin.

TAUX

Porté par les mêmes espoirs de détente sur le front commercial, les rendements obligataires effacent leurs pertes de la matinée après les déclarations de Donald Trump.

Le rendement des Treasuries américains à dix ans se stabilise autour de 1,5283%, après être tombé à un plus bas de deux ans, sous 1,45%.

Celui du 10 ans allemand se redresse légèrement, à -0,659%, après être tombé sous -0,7% en début d’échanges.

CHANGES

Le regain d’espoir sur le commerce permet au dollar de reprendre des couleurs pour s’éloigner du plus bas de deux semaines touché vendredi face à un panier de devises de référence.

L’euro retombe ainsi autour de 1,1115 dollar après être monté dans la matinée à plus de 1,116 et le yen cède 0,46% alors qu’il avait atteint un pic depuis novembre 2016 face au dollar.

Le yuan chinois réduit ses pertes: sur le marché intérieur (“onshore”), il est remonté à 7,1465 pour un dollar après avoir inscrit un plus bas de 11 ans à 7,1500.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent, la perspective d’une reprise des négociations entre les Etats-Unis et la Chine apaisant les craintes sur le ralentissement de la demande.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend près de 1% à 54,71 dollars le baril et le Brent revient autour de 60 dollars le baril.

MÉTAUX

Les tensions commerciales avivées entre Pékin et Washington ont profité à l’or, actif refuge traditionnel, qui a atteint en début de séance un plus haut de plus de six ans à plus de 1.550 dollars l’once avant de réduire ses gains, à 1.529,28.

Édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below