August 15, 2019 / 11:45 AM / in 2 months

Wall Street hésitante après la réponse chinoise sur le commerce

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue irrégulière en ouverture et les Bourses européennes reculent à nouveau jeudi à mi-séance, les menaces de représailles de la Chine à un relèvement des droits de douane américains sur certains de ses produits exportés ayant déclenché un nouvel accès d’aversion au risque. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street variant d’une baisse de 0,2% pour le Dow à une hausse de 0,2% pour le S&P. À Paris, le CAC 40 est en baisse de 0,87% à 5.205,67 vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax évolue à un plus bas depuis la fin mars et perd 1,21%. A la Bourse de Londres, le FTSE cède 1,38%, à un creux depuis fin février.

Wall Street est attendue irrégulière en ouverture et les Bourses européennes reculent à nouveau jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 est en baisse de 0,87% vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax évolue à un plus bas depuis la fin mars et perd 1,21%. A la Bourse de Londres, le FTSE cède 1,38%, à un creux depuis fin février. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 1,02%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,82% et le Stoxx 600 de 0,89%, à un plus bas de six mois.

La Chine a annoncé jeudi qu’elle devra prendre de nécessaires contre-mesures après les droits de douane que les Etats-Unis menacent d’imposer sur 300 milliards de dollars (270 milliards d’euros) d’importations chinoises.

La réponse chinoise “suggère que Pékin n’est pas intéressé par le report des droits de douane américains sur certains produits chinois - sur lequel Washington pourrait revenir - et a peut-être senti une faiblesse dans la position des États-Unis et souhaite l’exploiter”, commente Neil Wilson chez Markets.com.

Ce nouvel épisode du dossier commercial entre les deux pays a entrainé le basculement dans le rouge des futures de Wall Street et des indices européens, qui avaient déjà du mal à maintenir leur gain de l’ouverture face au risque de récession économique alimenté par de récents indicateurs décevants.

L’agenda aux Etats-Unis est particulièrement chargé pour ce 15 août avec notamment les inscriptions au chômage et les indices d’activité de la Fed de New York et de celle de Philadelphie qui livreront un premier aperçu de l’état de l’économie au mois d’août. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

A Wall Street, les valeurs industrielles exposées aux tensions commerciales comme Caterpillar, 3M ou Boeing devraient ouvrir en baisse. La tendance devrait être la même pour le secteur technologique en général et les fabricants de puces en particulier.

Cisco chute de 8,7% en avant-Bourse après avoir dit anticiper un bénéfice inférieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours.

Le distributeur Walmart a relevé ses prévisions de bénéfice annuel après avoir dégagé une hausse de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, l’ensemble des compartiments sectoriels recule. L’indice Stoxx des ressources de base (-2,35%), à un plus bas depuis juin 2017, du pétrole (-1,84%) ou encore de l’automobile (-1,82%) accentuent leurs pertes, étant une nouvelle fois les plus durement affectés par l’inquiétude liée au commerce USA-Chine.

A Paris, ArcelorMittal et TechnipFMC perdent entre 2,1% et 2,4%. A la Bourse de Francfort, la plus forte baisse revient au fabricant de semi-conducteurs Infineon, qui cède 3,88%.

L’assureur néerlandais Aegon chute de 8,05%, l’une des plus fortes baisses du Stoxx 600, les investisseurs s’inquiétant de la détérioration de ses ratios financiers.

En hausse, le brasseur Carlsberg gagne 3,87% à Copenhague après ses résultats du premier semestre.

TAUX

Une nouvelle fois favorisés par le repli des investisseurs sur les actifs jugés plus sûrs, les emprunts d’Etat ont vu leurs rendements poursuivre leur recul.

Le 10 ans américain est tombé à 1,513%, un plus bas de trois ans, avant de revenir autour de 1,54%. Le 2 ans américain recule à 1,52%, perdant plus de cinq points de base.

En Allemagne, le rendement du papier à 30 ans est passé sous -0,2% pour la première fois, reculant jusqu’à -0,254%. Le 10 ans allemand est également en repli, évoluant autour de -0,672%.

Le rendement du Gilt à 10 ans est également tombé à un plus bas historique, à 0,414%.

CHANGES

L’indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de six devises de référence, perd 0,14%.

Il recule face à l’euro autour de 1,1155 et cède seulement 0,1% face au yen qui tend pourtant à bénéficier des poussées d’aversion au risque.

PÉTROLE

Les cours pétroliers perdent plus de 2%, accentuant leur repli de la veille, sous la pression des inquiétudes croissantes sur la récession et d’une augmentation surprise des stocks de brut américains.

Le contrat octobre sur le Brent de mer du Nord cède 2,35% à 58 dollars et celui de septembre sur le brut léger américain abandonne 1,97% à 54,14.

MÉTAUX

La guerre commerciale continue de peser sur les cours des métaux de base comme le cuivre qui se rapproche d’un plus bas de deux ans à 5.640 dollars la tonne.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below