August 9, 2019 / 12:20 PM / 4 months ago

Wall Street suit l'Europe et est attendue en baisse

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse en ouverture vendredi, s’alignant sur la tendance des Bourses européennes à mi-séance, plombées par une crise politique en Italie.

Wall Street est attendue en baisse en ouverture vendredi, s'alignant sur la tendance des Bourses européennes à mi-séance, plombées par une crise politique en Italie. À Paris, le CAC 40 perd 0,94% vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax recule de 1,12% et à Londres, le FTSE cède 0,04%. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,5% à 0,8%. À Paris, le CAC 40 perd 0,94% à 5.337,6 vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax recule de 1,12% et à Londres, le FTSE cède 0,04%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,58%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 1,11% et le Stoxx 600 perd 0,59%.

La Bourse de Milan recule de 2,34%, l’Italie étant de nouveau plongée dans une crise politique, Matteo Salvini ayant proclamé jeudi soir la fin de la coalition formée avec le Mouvement 5 Etoiles et réclamé des élections législatives anticipées.

Le dossier commercial déprime aussi les investisseurs après une information de Bloomberg selon laquelle la Maison blanche tarde à se prononcer sur l’octroi de licences à des entreprises américaines pour les autoriser à travailler avec le chinois Huawei.

L’administration Trump agirait ainsi en réaction à la décision du gouvernement chinois de suspendre l’achat de produits agricoles américains.

Du côté des indicateurs, les importations ont augmenté plus fortement que prévu en juin en Allemagne alors que les exportations se sont contractées conformément aux attentes.

L’économie britannique s’est contractée au deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2012, contre-coup d’une intensité inattendue liée à une forte accumulation des stocks par les entreprises en début d’année en prévision du Brexit.

Le produit intérieur brut (PIB) a diminué de 0,2% sur la période avril-juin, a annoncé l’Office national de la statistique (ONS) vendredi, un chiffre inférieur à toutes les prévisions des économistes interrogés par Reuters qui s’attendaient plutôt à une stagnation.

VALEURS EN EUROPE

Le compartiment bancaire (-1,82%) est l’un des plus délaissés, pénalisé par le repli des banques italiennes dont l’indice perd 4,72%.

La faiblesse des prix du minérai de fer chinois pèse sur les valeurs minières: ArcelorMittal est en queue de peloton du CAC (-5,1%).

Bayer gagne encore 3,41%, sur la base d’informations selon lesquelles le groupe chimique allemand serait prêt à verser 8 milliards de dollars pour solder les litiges sur le RoundUp.

WPP grimpe de 7,5%, le groupe publicitaire ayant fait état avant l’ouverture de ventes supérieures aux attentes au deuxième trimestre.

TAUX

Les tensions politiques favorisent une poussée des rendements obligataires italiens: le rendement des titres à deux ans s’envole à 0,32% et le 10 ans grimpe d’environ 25 points de base, pour atteindre 1,785%, un sa plus forte hausse depuis plus d’un an.

Parallèlement, les emprunts d’Etat jugés les plus sûrs, Etats-Unis et Allemagne en tête, reculent.

Le rendement du dix ans allemand tombe à -0,579%, en baisse de plus de 2,2 pdb et proche du plus bas record de -0,61% touché mercredi.

Son équivalent américain est stable à 1,712% après avoir atteint en cours de séance jeudi un pic à 1,793% avec le rebond de Wall Street et la baisse inattendue des inscriptions au chômage.

CHANGES

Le dollar est quasiment stable face à un panier de devises de référence, dont l’euro, qui grappille 0,21% à 1,1202 dollar et ne manifeste aucune réaction face à l’agitation politique en Italie.

Le yen recule de 0,29% après avoir pris plus de 0,3%. Les analystes justifient ce bref et léger attrait pour la valeur refuge à un regain d’inquiétudes sur le commerce.

“Les informations concernant Huawei ont déclenché la hausse du yen, rappelant que le différend commercial entre les Etats-Unis et la Chine reste un risque et que ce risque ne faiblit pas”, a déclaré Junichi Ishikawa chez IG Securities.

Le yuan, qui a franchi lundi le seuil de 7,0 pour un dollar pour la première fois depuis 2008, est en hausse de 0,11% à 7,0843 sur le marché “offshore”.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, les cours du brut accentuent leur hausse à la faveur d’informations selon lesquelles l’Arabie saoudite a eu des discussions avec d’autres pays producteurs de pétrole au sujet de la chute récente des cours, relançant les spéculations sur une nouvelle réduction de la production de l’Opep.

Le Brent de mer du Nord gagne 1,36% et le WTI Texan 1,07%.

Édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below