August 1, 2019 / 6:37 AM / 25 days ago

Veolia se prépare à muscler sa croissance et ses acquisitions

PARIS (Reuters) - Veolia a publié jeudi des résultats en nette hausse au premier semestre 2019, tirés par ses activités prioritaires, et a fait savoir que son prochain plan stratégique ciblerait encore davantage les secteurs de croissance du groupe et passerait par des acquisitions de taille plus importante.

Veolia a publié jeudi des résultats en nette hausse au premier semestre 2019, tirés par ses activités prioritaires, et a fait savoir que son prochain plan stratégique ciblerait encore davantage les secteurs de croissance du groupe et passerait par des acquisitions de taille plus importante. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets a également redit qu’il visait pour 2019 un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 3,9 à 4,0 milliards d’euros (en incluant IFRS 16), une poursuite de la croissance de son chiffre d’affaires et une hausse de son dividende en ligne avec celle du résultat net courant.

Après l’annonce de la cession de ses réseaux de chaleur et de froid aux Etats-Unis, mercredi, Veolia a souligné que les moyens dégagés par cette opération renforceraient sa capacité à se positionner sur des activités “à fort potentiel de croissance et à forte rentabilité” dans le cadre de son prochain plan stratégique, qui portera sur la période 2020-2023 et sera présenté en février 2020.

“Nous allons réinvestir ces sommes, avec des acquisitions sans doute de taille supérieure, pour alimenter notre nouveau plan”, a dit lors d’une conférence téléphonique son PDG, Antoine Frérot, alors que le groupe a limité sa croissance externe à des opérations de quelques dizaines de millions d’euros dans le cadre de son plan actuel.

“Dans notre métier, il n’y a pas de très grosses entreprises à acheter, donc si c’est petit aujourd’hui, ce sera du ‘bon moyen’ demain”, a ajouté le dirigeant.

“Comme notre deuxième plan stratégique va se terminer avec succès, en dépassant tous nos objectifs (...), le troisième va aller un peu plus loin, ce qui veut dire accélérer le développement du groupe mais en sélectionnant de manière peut-être plus ciblée les zones d’activité où nous allons plus investir”, a également dit Antoine Frérot.

L’ACTIVITÉ BONDIT DANS LES DÉCHETS TOXIQUES ET LE PLASTIQUE

Veolia, qui signe son onzième trimestre consécutif de croissance, a enregistré sur l’ensemble du premier semestre un résultat net courant part du groupe de 352 millions d’euros (+7,5% en données courantes, +7,2% à change constant), un Ebitda de 2,0 milliards (+5,4% en données courantes et à change constant) et un chiffre d’affaires de 13,3 milliards (+5,8% en données courantes, +5,5% à change constant).

Dans le même temps, son résultat net part du groupe a bondi de 46,5% à 331 millions d’euros (+46,0% à change constant).

“La croissance de nos activités prioritaires est très forte, avec en particulier le traitement des déchets toxiques en hausse de 13% et le recyclage des plastiques en croissance de 30% (à change constant)”, a souligné Antoine Frérot.

Le PDG a également déclaré que Veolia atteindrait certainement un niveau d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires dans le recyclage des plastiques (contre 450 millions attendus en 2019) “bien avant” l’échéance de 2025 qu’il s’était fixé il y a quelques années.

Veolia continue en outre de tabler sur un niveau d’économies de coûts supérieur à 220 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice en cours, après 121 millions réalisés à fin juin.

Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below