July 16, 2019 / 9:17 AM / 2 months ago

Netflix supprime la scène de suicide polémique de la série "13 Reasons Why"

L'équipe de "13 Reasons Why" à Los Angeles. Netflix a décidé de retirer de la série à succès "13 Reasons Why" une scène controversée qui montre le suicide d'une jeune fille, a annoncé mardi la plateforme de vidéo à la demande qui dit avoir suivi l'avis d'experts médicaux. /Photo d'archives/REUTERS/Danny Moloshok

ATLANTA, Géorgie (Reuters) - Netflix a décidé de retirer de la série à succès “13 Reasons Why” une scène controversée qui montre le suicide d’une jeune fille, a annoncé mardi la plateforme de vidéo à la demande qui dit avoir suivi l’avis d’experts médicaux.

La série, adaptée du roman éponyme, met en scène le suicide d’une adolescente, Hannah, dans le dernier épisode de la saison 1, avec une séquence où elle s’ouvre les poignets dans une baignoire.

Le géant américain de la vidéo a déclaré sur Twitter que, sur les conseils d’experts médicaux, il avait “décidé avec le créateur Brian Yorkey et les producteurs de ‘13 Reasons Why’ de modifier la scène dans laquelle Hannah se suicide”.

Dans un communiqué envoyé mardi par courriel, une porte-parole de Netflix ajoute : “Beaucoup de jeunes nous ont dit que ‘13 Reasons Why’ les a encouragés à parler de problèmes difficiles comme la dépression et le suicide.”

La décision de la plateforme a été saluée par plusieurs associations, dont l’Association américaine de prévention du suicide et le Parents Television Council, qui réclamait à l’origine l’arrêt de la série en l’accusant de glorifier le suicide chez les jeunes.

Une étude commandée par les National Institutes of Health (NIH) a révélé une augmentation de 28,9% du taux de suicide chez les jeunes Américains âgés de 10 à 17 ans en avril 2017, soit un mois après la sortie de la saison 1 de la série.

Entre avril et décembre 2017, l’étude a recensé dans cette tranche d’âge 195 décès par suicide de plus que les estimations basées sur les cas antérieurs.

Les chercheurs ont néanmoins souligné les limites de leur étude, en insistant sur le fait qu’ils ne pouvaient pas établir un lien de causalité direct entre la diffusion de “13 Reasons Why” et la hausse du taux de suicide, ni exclure d’autres facteurs.

Rich McKay; Emma Cruz pour le service français, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below