July 11, 2019 / 8:34 AM / 4 months ago

Les Bourses européennes dans le vert, soutenues par la Fed

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes repartent en légère hausse jeudi, les déclarations de la Réserve fédérale ayant conforté les anticipations déjà bien ancrées dans les cours d’une baisse de taux aux Etats-Unis.

Les principales Bourses européennes repartent en légère hausse jeudi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,33% vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,08% et à Londres, le FTSE grimpe de 0,31%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,33% à 5.586 points vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,08% et à Londres, le FTSE grimpe de 0,31%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro s’octroie 0,25%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,29%.

Le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a souligné à la Chambre des représentants les pressions à la baisse sur les perspectives économiques aux Etats-Unis, confortant les anticipations d’un assouplissement de la politique monétaire le 31 juillet.

Le patron de la Fed devrait logiquement réitérer ce message devant le Sénat, où il doit s’exprimer à partir de 14h00 GMT.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, publié après la clôture en Europe, a en outre montré que de nombreux membres du comité de politique monétaire de la Fed avaient alors jugé que des mesures de soutien se justifieraient bientôt si les risques affectant l’économie américaine ne se relâchaient pas.

Les marchés ont revu leurs anticipations en matière d’évolution des taux d’intérêt: ils estiment désormais à 30,7% la probabilité d’une baisse de taux de 50 points de base fin juillet contre seulement 3,33% mardi, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Outre la nouvelle audition de Jerome Powell au Congrès, les investisseurs étudieront avec attention les statistiques des prix à la consommation aux Etats-Unis en juin, à 12h30 GMT.

Dans l’actualité européenne, le compte-rendu de la réunion de juin de la Banque centrale européenne, à 11h30 GMT, sera également un rendez-vous important de la journée.

En Allemagne, la hausse de l’indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a été révisée à la hausse, à 1,5% contre 1,3% initialement en variation annuelle pour le mois de juin.

VALEURS

La majorité des indices du Stoxx sont en hausse, à l’image du secteur du pétrole et du gaz qui prend 1,29%, porté par les cours du brut. A Paris, TechnipFMC et Total occupent les deux premières places du classement avec des gains respectifs de 1,93% et 1,39%.

Parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600, le britannique Reckitt-Benckiser gagne 2,21% après avoir décidé de régler 1,4 milliard de dollars pour mettre fin aux enquêtes fédérales américaines sur un traitement de l’addiction aux opioïdes commercialisé par son ancienne filiale pharmaceutique INDIVIOR, scindée du groupe il y a cinq ans.

En baisse, Südzucker, propriétaire en France de Saint Louis Sucre, cède 2,27% à la Bourse de Francfort après avoir fait état d’une chute de 40% de son bénéfice trimestriel en raison de l’effondrement mondial des cours du sucre.

EN ASIE

La Bourse du Japon a suivi le mouvement de Wall Street après les commentaires de Jerome Powell ouvrant la voie à une première baisse des taux américains en dix ans. L’indice Nikkei a terminé en hausse de 0,51%.

En Chine, le CSI des grandes capitalisations de Chine continentale a effacé ses gains en fin de séance pour finir à l’équilibre, pénalisé par des craintes sur la croissance économique du pays.

Selon un sondage Reuters, la croissance chinoise devrait ralentir à 6,2% cette année, son plus bas niveau en 29 ans, en dépit des multiples mesures prises par Pékin pour soutenir l’activité et amortir le choc du conflit commercial avec les Etats-Unis.

A WALL STREET

Les propos de Jerome Powell ont été saluées à la Bourse de New York où l’indice S&P-500 a dépassé brièvement les 3.000 points, une première. [.NFR]

L’indice Dow Jones a gagné 0,29% à 26.860,20 points, après un record de 26.983,45 en séance.

Le S&P-500 a pris 0,45% à 2.993,07 points, après un pic à 3.002,98. Le Nasdaq Composite a avancé de 0,75% à 8.202,53 points, après avoir inscrit lui aussi un plus haut record en séance, à 8.228,597.

TAUX

Sur le marché obligataire, les anticipations de baisse de taux de la Réserve fédérale dans le sillage des déclarations de Jerome Powell font reculer le rendement à dix ans américain, qui retombe à 2,0455%.

Il est monté mercredi à un pic de trois semaines, à 2,1130%, avant l’audition du président de la banque centrale américaine.

Le rendement du Bund allemand à dix ans se stabilise autour de -0,31%. Il a touché la veille un plus haut de deux semaines, à -0,279%, avant de réduire ses gains dans le sillage de l’audition du patron de la Fed.

CHANGES

Les déclarations de Jerome Powell au Congrès tout comme les minutes de la Réserve fédérale continuent de peser sur le billet vert. L’”indice dollar”, qui mesure son évolution face à un panier de devises de référence, perd encore 0,18% après avoir déjà cédé 0,39% mercredi.

L’euro progresse de 0,22% à 1,1274 dollar après un pic à 1,1280, au plus haut depuis une semaine.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont en hausse en raison de la présence d’une tempête dans le golfe du Mexique, qui perturbe la production, et des tensions persistantes liées à l’Iran.

Le baril de Brent évolue à un plus haut de six semaines à 67,36 dollars et le baril de brut léger américaine (WTI) gagne 0,53% à 60,75 dollars, au plus haut depuis le 23 mai.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below