July 4, 2019 / 8:43 AM / 20 days ago

Les Bourses européennes sans tendance en l'absence de Wall Street

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes font du surplace jeudi après leurs gains de la veille, l’absence d’indicateur majeur et de Wall Street, fermée pour Independence Day, incitant les investisseurs à marquer une pause.

Les Bourses en Europe ouvrent jeudi sans tendance. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,02% vers 8h20 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,1% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,01%. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,02% à 5.620,07 points vers 8h20 GMT, un plus haut depuis le 22 mai 2018. À Francfort, le Dax prend 0,1% et à Londres, le FTSE s’adjuge 0,01%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro monte de 0,06%, le FTSEurofirst 300 de 0,08% et le Stoxx 600 de 0,04%.

Les places boursières européennes ont terminé en hausse mercredi, portées par la perspective de voir Christine Lagarde, choisie pour la présidence de la Banque centrale européenne, garder la ligne accommodante de son prédécesseur.

La séance du jour devrait être relativement calme avec la fermeture de la Bourse de New York, pour la fête nationale américaine, à la veille du très attendu rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis. Le marché attend 160.000 créations d’emplois après le faible chiffre, de 75.000, annoncé pour mai.

L’enquête ADP publiée mercredi, comme d’autres indicateurs américains, sur le déficit commercial, les commandes à l’industrie ou l’indice ISM sur le secteur des services, s’est révélée moins bonne que prévu, confortant le scénario d’un assouplissement monétaire.

Sur le front du commerce, des responsables de l’administration Trump ont indiqué que de hauts responsables américains et chinois s’organisaient pour reprendre les discussions la semaine prochaine. Le ministère chinois du Commerce a fait savoir jeudi que pour parvenir à un accord entre les deux pays, les tarifs douaniers américains devront être supprimés.

VALEURS

En Bourse, l’indice des banques italiennes prend 3,1%, après avoir déjà gagné environ 5% mercredi en réaction à la décision de la Commission européenne de ne pas ouvrir de procédure disciplinaire contre Rome pour déficit excessif en 2019.

A Paris, Valeo prend 2,29% après avoir annoncé à Reuters la signature de 500 millions d’euros de commandes pour des capteurs de voiture autonome Lidar.

Elis avance de 3,73%, Deutsche Bank ayant relevé sa recommandation à l’achat.

La plus forte baisse du Stoxx 600 est pour IAG, maison-mère de British Airways (-7,5%) après le détachement du dividende.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini en hausse de 0,30%, soutenu par les gains enregistrés la veille à New York sur des anticipations d’assouplissement monétaire de la Réserve fédérale.

En Chine, l’indice CSI 300 des grandes capitalisations a reculé de 0,52% et la Bourse de Shanghai de 0,33%.

A WALL STREET

Au terme d’une séance écourtée, Wall Street a fini en hausse, avec des records en clôture pour ses trois grands indices, portée par les anticipations de détente monétaire dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale et de tensions commerciales persistantes.

Le Dow Jones a gagné 0,67% à 26.966,00 points. Le S&P-500 a pris 0,77% à 2.995,82 points et le Nasdaq a gagné 0,75% à 8.170,23 points.

TAUX

Le rendement du Bund allemad à 10 ans est inchangé à 0,388%, après avoir touché mercredi un plus bas record à -0,399% dans la perspective que Christine Lagarde prenne la tête de la BCE.

“Aussi improbable que cela puisse paraître, dans un environnement de forte baisse des rendements, le 10 ans allemand est en train de passer en-dessous du taux de la facilité de dépôt de la BCE de -0,4% ce qui tendrait à dire que l’Allemagne (en proie à des interrogations politiques fortes et à une économie en décélération) constitue un “placement plus sûr” que l’institution monétaire européenne. La japonisation des taux…”, commente Mirabaud Securities.

Le 10 ans italien remonte à 1,64%, après être tombé en tout début de journée à un plus bas depuis octobre 2016, à 1,576%, au lendemain de la décision de la Commission européenne de renoncer à ouvrir une procédure disciplinaire concernant la dette de l’Italie.

L’écart (“spread”) entre les rendements des obligations à 10 ans italienne et allemande est également remonté, autour de 203 points de base, après être tombé à 193,60 points de base, au plus bas depuis fin mai 2018.

CHANGES

Sur le marché des changes le dollar est stable face à un panier de devises internationales. L’euro évolue en modeste hausse, à 1,1285 dollar.,

PÉTROLE

Les cours du pétrole baissent, pénalisés par l’annonce d’une baisse moins forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière par l’Agence d’information sur l’énergie.

Le brut léger américain perd 1,15% à 56,68 dollars, et le Brent de mer du Nord cède 1,14% à 63 dollars.

Édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below