July 4, 2019 / 8:38 AM / 4 months ago

Univision envisage de se vendre, l'appétit pour les médias augmente

(Reuters) - Univision Communications, premier réseau de chaînes de télévision en espagnol aux Etats-Unis, a engagé des conseillers financiers pour éventuellement se vendre, selon deux sources proches du dossier.

Univision a confirmé mercredi soir que son conseil d’administration examinait ses options stratégiques et avait engagé Morgan Stanley, LionTree et Moelis & Company en tant que conseillers.

Le groupe a décidé d’envisager une vente après avoir amélioré certaines de ses positions sur des marchés difficiles et constaté un regain d’appétit pour les entreprises du secteur, selon les sources interrogées par Reuters.

Les entreprises de télécommunications ayant un intérêt dans les médias, telles que AT&T, les entreprises technologiques qui cherchent à améliorer leur contenu vidéo, telles que Facebook, ainsi que les groupes de médias internationaux pourraient s’intéresser à Univision, ont ajouté les sources.

Univision a précisé qu’il ne pouvait garantir le calendrier ni l’issue de cette revue d’options.

“La conjoncture favorise les offres multiples et multiplateformes et nous pensons que les grandes entreprises des médias qui ne le reconnaissent pas et ne profitent pas de cette opportunité unique dans les médias de langue espagnole seront laissées pour compte”, a déclaré son PDG Vincent Sadusky dans un communiqué.

Univision a rejeté en 2017 une offre de rachat du magnat du câble John Malone, qui évaluait la société entre 13,5 milliards et 15 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal, qui a le premier rapporté qu’Univision envisageait de se vendre.

Univision a été racheté par Madison Dearborn Partners, Saban Capital, Providence Equity Partners, TPG Capital et Thomas H. Lee Partners, pour 12,3 milliards de dollars (10,9 milliards d’euros) en 2007.

Le groupe avait engagé une procédure de cotation en Bourse en 2015 mais le projet a été mis en sommeil car l’appétit des investisseurs n’était pas au rendez-vous pour de grandes entreprises endettées comme Univision.

Il a ensuite entrepris une grande restructuration qui s’est traduite par plus de 200 suppressions de postes et a racheté le site spécialisé dans les nouvelles technologies Gawker Media pour 135 millions de dollars.

En avril, il a revendu Gawker, devenu entretemps Gizmodo Media, et le site satirique The Onion, à la société de capital-investissement Great Hill Partners. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Gregory Roumeliotis à New York et Rama Venkat à Bangalore, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below