July 3, 2019 / 7:13 PM / 17 days ago

Le fonds EQT vise l'Asie alors qu'approche une possible IPO

STOCKHOLM/FRANCFORT (Reuters) - Dans ses bureaux de Stockholm, le fonds suédois EQT Partners réfléchit à la prochaine phase de son ascension fulgurante, qui a vu cet investisseur initialement centré sur la Scandinavie atteindre le septième rang mondial des sociétés de capital-investissement, avec désormais un accent mis sur l’Asie-Pacifique.

Le directeur général d'EQT, Christian Sinding. En mars, EQT a levé la somme record de neuf milliards d'euros pour son quatrième fonds d'infrastructure. /Photo prise le 24 juin 2019/REUTERS/Esha Vaish

Avec 40 milliards d’euros sous gestion, EQT, lancé en 1994 comme un véhicule d’investissement de la puissante famille suédoise Wallenberg, est même le numéro deux européen de son secteur derrière le britannique CVC.

En mars, EQT a levé la somme record de neuf milliards d’euros pour son quatrième fonds d’infrastructure.

Deux mois plus tard, il a, d’une part, racheté, de concert avec son confrère Digital Colony Partners, le spécialiste américain des infrastructure de communications Zayo pour 14,3 milliards de dollars (12,7 milliards d’euros) et, d’autre part, pris la tête d’un consortium de fonds pour le rachat des soins de la peau de Nestlé pour 10,2 milliards de francs (neuf milliards d’euros).

Alors que la croissance en dehors de la Scandinavie d’EQT a été essentiellement alimentée jusqu’ici par l’achat et la revente d’entreprises allemandes et suisses, la direction du fonds regarde aujourd’hui vers l’Orient.

“L’Asie offre de formidables oppportunités de croissance et nous avons l’intention d’y augmenter notre présence”, a dit à Reuters Christian Sinding, le directeur général d’EQT, un Norvégien de 46 ans portant une tenue plutôt décontractée - chemise et jeans - plutôt que le traditionnel costume trois pièces.

Il a également déclaré qu’EQT pourrait s’introduire en Bourse dans le cadre d’une revue stratégique lancée l’an dernier. Une décision à ce sujet devrait être prise après l’été.

Des sources ont déjà à plusieurs reprises à Reuters qu’EQT pourrait procéder à une mise sur le marché, la dernière en date ayant précisé que le fonds voulait lever environ un milliard d’euros avec une telle opération.,.

Tandis que les géants américains du secteur du capital-investissement sont cotés en Bourse - Blackstone, KKR, Carlyle - les fonds européens ne le sont guère.

Des sources ont dit qu’EQT envisageait une double cotation, à Stockholm et à Zurich, le centre financier abritant le deuxième siège du fonds.

EQT a été fondé en partie par Investor AB, le principal véhicule d’investissement de la famille Wallenberg. Investor AB est toujours l’investisseur de référence des fonds d’EQT, dont il détient environ 10% des plus récents.

Esha Vaish à Stockholm et Pamela Barbaglia à Londres, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below