July 3, 2019 / 11:57 AM / 16 days ago

Wall Street attendue en hausse, les rendements reculent

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse modérée mercredi et les Bourses européennes montent franchement à mi-séance dans un environnement dominé par la chute des rendements obligataires sur fond de tensions commerciales, de craintes pour la croissance et d’anticipations de mesures de soutien de la part des grandes banques centrales. Les contrats à terme signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,4%.

Les Bourses européennes montent franchement à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,65%. À Francfort, le Dax gagne 0,66% et à Londres, le FTSE progresse de 0,77%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

La hausse est plus nette en Europe, où les investisseurs saluent la perspective d’une Banque centrale européenne accommodante avec Christine Lagarde à sa tête. À Paris, le CAC 40 prend 0,65% à 5.613,29 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,66% et à Londres, le FTSE progresse de 0,77%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,78%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,76% et le Stoxx 600 0,77%, ce dernier indice évoluant à un plus haut d’un an.

“La nomination de Mme Lagarde ne devrait pas apporter de bouleversements dans la politique de la BCE”, commente Andrea Ianelli, directeur des investissements obligataires chez Fidelity International. “Elle devrait suivre la voie tracée par (Mario) Draghi. Sur le long terme, cependant, il lui faudra travailler dur pour faire en sorte que la crédibilité de la BCE demeure aussi forte que sous son prédécesseur.”

La tendance en Europe est soutenue en outre par les résultats définitifs des enquêtes PMI dans la zone euro qui confirment une légère amélioration de l’activité du secteur privé en juin, bien que la croissance reste faible. En Allemagne, la demande intérieure a soutenu le secteur des services qui a enregistré sa plus forte croissance en neuf mois.

Les investisseurs attendent plusieurs statistiques américaines, dont l’enquête ADP sur l’emploi privé à 12h15 GMT et l’indice ISM des services à 14h00 GMT, avant que la Bourse de New York ne ferme ses portes à 19h00 GMT jusqu’à vendredi pour cause de fête nationale (Independence Day).

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

En Bourse à Wall Street, il faudra suivre Symantec, qui bondit de près de 20% dans les échanges avant l’ouverture sur des informations prêtant à Broadcom l’intention de le racheter.

Tesla prend pour sa part 7% en avant-Bourse après des chiffres de livraisons de sa berline compacte Model 3 au deuxième trimestre supérieurs aux attentes de Wall Street.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, les secteurs défensifs figurent parmi les plus fortes hausses: le compartiment de l’alimentaire et des boissons gagne 1,3% et celui des services aux collectivités 1,35%.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, le distributeur britannique Sainsbury’s cède 1,8% à la Bourse de Londres après avoir annoncé un recul de ses ventes hors carburants sur le trimestre à fin juin.

L’équipementier automobile Valeo (-2,35%) souffre pour sa part de notes défavorables d’analystes dans un contexte difficile pour les équipementiers automobiles.

TAUX

La perspective de l’arrivée de Christine Lagarde à la tête de la BCE, dernier signe en date du maintien probable par les grandes banques centrales d’une politique très accommodante, contribue à faire reculer les rendements obligataire en zone euro: le dix allemand a ainsi touché, à -0,399%, un plus bas record , tout comme l’OAT française à dix ans française qui perd trois points de base à -0,088% après être tombée à -0,099%.

Le rendement du “gilt” britannique de même échéance , déjà orienté à la baisse mardi, a accentué son repli après l’annonce d’une croissance quasi nulle dans le secteur des services en Grande-Bretagne en juin. Il recule à 0,69%, son plus bas niveau depuis octobre 2016.

Les emprunts d’Etat britannique subissent toujours les effets des dernières déclarations du gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, qui ont relancé les spéculations sur une possible baisse de taux dans les prochains mois.

Le rendement des Treasuries américains à dix ans recule de 2,5 points de base, autour de 1,95%, après être passé sous 1,94% pour la première fois depuis novembre 2016, amplifiant la baisse entamée mardi après les déclarations de Mark Carney.

En Italie, le rendement des BTP à 10 ans chute de 17 points de base pour passer sous 1,7% après l’annonce que Rome échappera à des sanctions de l’Union européenne pour son manque de discipline budgétaire.

CHANGES

Sur le marché des changes, l’indice dollar recule un peu face à un panier de devises internationales, dont l’euro, qui progresse légèrement pour se rapprocher de 1,13.

La livre sterling recule à 1,256 dollar, proche d’un plus bas de deux semaines.

PÉTROLE

Les cours du pétrole remontent après avoir chuté mardi sur des craintes pour la demande mondiale. Les deux contrats de référence sur le brut prennent autour de 1%.

Édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below