July 3, 2019 / 9:07 AM / 2 months ago

Actions en hausse, rendements en baisse avec Lagarde à la BCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mercredi et les rendements des emprunts d’Etats reculent alors que la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne permet de tabler sur la poursuite d’une politique monétaire accommodante.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mercredi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,56%. À Francfort, le Dax prend 0,74% et à Londres, le FTSE avance de 0,58%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,56% à 5.607,94 points à 8h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,74% et à Londres, le FTSE avance de 0,58%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro monte de 0,68%, le FTSEurofirst 300 de 0,57% et le Stoxx 600 de 0,65%.

Les dirigeants européens se sont mis d’accord mardi pour proposer Christine Lagarde, actuellement à la tête du Fonds monétaire international, à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE). Elle prendra la succession de Mario Draghi, qui quittera ses fonctions le 31 octobre.

“C’est une femme de poigne et qui dit ce qu’elle pense, au risque de froisser ses collègues masculins. Au niveau économique, Christine Lagarde est considérée comme ayant les mêmes visions monétaires que Mario Draghi”, commente Mirabaud Securities.

Par ailleurs, les résultats définitifs des enquêtes PMI dans la zone euro montrent à nouveau une légère amélioration de l’activité en juin bien que la croissance reste faible. En Allemagne, la demande intérieure a soutenu le secteur des services, qui a enregistré sa plus forte croissance en neuf mois.

Les investisseurs attendent plusieurs statistiques américaines, dont l’enquête ADP sur l’emploi privé à 12h30 GMT et l’ISM des services à 14h00 GMT, avant que la Bourse de New York ne ferme ses portes à 19h00 GMT jusqu’à vendredi pour cause de fête nationale (Independence Day).

VALEURS

En Bourse, les secteurs défensifs figurent parmi les plus fortes hausses: le compartiment de l’alimentaire et des boissons gagne 1,15% et celui des services aux collectivités 1,15%.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, le distributeur britannique Sainsbury’s perd 2,01% à la Bourse de Londres après avoir annoncé un recul de ses ventes hors carburants sur le trimestre à fin juin.

Vallourec cède 0,96% après une baisse de recommandation de Morgan Stanley à “sous-pondérer”.

L’équipementier automobile Valeo (-0,81%) souffre d’une note défavorable d’Invest Securities qui abaisse son objectif de cours et ses prévisions annuelles en raison du recul de la production automobile mondiale.

EN ASIE

A Tokyo, l’indice Nikkei a fini en baisse de 0,53% avec le renchérissement du yen et des prises de bénéfices sur les valeurs exportatrices à la veille de l’Independence Day aux Etats-Unis.

La tendance était également à la baisse en Chine où le ralentissement de l’activité du secteur des services en juin s’ajoute aux incertitudes sur les négociations commerciales entre Pékin et Washington. Le CSI 300 des grandes capitalisations chinoises a perdu 1,11% et l’indice composite de la Bourse de Shanghai 0,94%.

A WALL STREET

Wall Street a fini mardi en légère hausse, l’élan donné par la trêve conclue ce week-end au G20 entre les présidents américain et chinois résistant difficilement au retour des tensions commerciales, cette fois avec l’Union européenne.

Le Dow Jones a gagné 0,26%. Le S&P-500 a pris 0,29% et le Nasdaq Composite a avancé de 0,22%.

TAUX

La perspective de l’arrivée de Christine Lagarde à la tête de la BCE, venue s’ajouter à celle d’un assouplissement de la politique monétaire dans les prochains mois, fait reculer les rendements obligataire en zone euro: le dix allemand a ainsi touché, à -0,399%, un plus bas record , tout comme l’OAT à dix ans française qui perd quatre points de base à -0,0943% après être tombée à -0,099%.

Le rendement à dix ans britannique, déjà mal orienté mardi, a accentué son repli après l’annonce d’une croissance quasi nulle dans le secteur des services en Grande-Bretagne en juin. Il recule à 0,67%, son plus bas niveau depuis octobre 2016.

Les emprunts d’Etat britannique subissent toujours les effets des dernières déclarations du gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, qui ont relancé les spéculations sur une possible baisse de taux dans les prochains mois.

Le rendement des Treasuries américains à dix ans recule d’environ trois points de base, sous 1,95%, après être passé sous 1,94% pour la première fois depuis novembre 2016, amplifiant la baisse entamée mardi après les déclarations de Mark Carney.

CHANGES

Sur le marché des changes, l’indice dollar gagne 0,1% face à un panier de devises internationales, dont l’euro qui recule à 1,127.

La livre sterling recule à 1,256 dollar, proche d’un plus bas de deux semaines.

PÉTROLE

Les cours du pétrole repartent à la baisse en raison des craintes récurrentes pour la demande mondiale.

Le baril de brut léger américain recule à 56,2 dollars, après avoir déjà cédé 4,8% la veille. Le Brent recule à 62,35 dollars, contre un creux mardi à 56,09.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below