July 3, 2019 / 6:07 AM / 3 months ago

Vivendi demande à Mediaset de revenir sur les droits de vote doubles

Mediaset a annoncé que Vivendi réclamait la tenue d'une nouvelle assemblée générale extraordinaire pour annuler des résolutions approuvées par les actionnaires du groupe italien en avril, ce qui pourrait ouvrir un nouveau chapitre dans la bataille juridique avec le groupe français. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

MILAN (Reuters) - Mediaset a annoncé que Vivendi réclamait la tenue d’une nouvelle assemblée générale extraordinaire pour annuler des résolutions approuvées par les actionnaires du groupe italien en avril, ce qui pourrait ouvrir un nouveau chapitre dans la bataille juridique avec le groupe français.

Lors de l’assemblée générale annuelle du 18 avril, les actionnaires de Mediaset ont approuvé un mécanisme censé récompenser la fidélité des investisseurs de long terme en leur accordant des droits de vote supplémentaires. Ce dispositif, autorisé par le droit italien, est généralement utilisé par les actionnaires de contrôle pour renforcer leur emprise sur un groupe.

Selon le schéma adopté par les actionnaires de Mediaset, les investisseurs disposeront de deux droits de vote par titre détenu sans interruption depuis au moins 24 mois.

Mediaset, contrôlé par la famille de Silvio Berlusconi, est engagé dans un bras de fer avec Vivendi depuis que le groupe français a renoncé en 2016 au rachat de l’activité de télévision payante du groupe italien, une opération qui devait être accompagnée de prises de participation croisées.

Après son revirement, Vivendi s’est constitué une participation de 29% au capital de Mediaset, avant d’être contraint par les autorités italiennes de la concurrence de transférer l’essentiel de ses droits de vote dans un trust.

Face à une attitude qu’il juge hostile, le conseil d’administration de Mediaset a empêché Vivendi et le trust dans lequel est logé depuis avril 2018 la majeure partie de sa participation de voter lors de l’assemblée générale du mois d’avril.

Vivendi risque en outre de ne pas pouvoir participer aux votes lors des AG de la nouvelle holding que Mediaset a entrepris de créer à Amsterdam pour y regrouper ses activités, au regard des statuts de cette future entité.

Le conseil d’administration de Mediaset va examiner la demande de Vivendi afin de prendre les décisions appropriées, a dit le groupe italien dans un communiqué.

Vivendi a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Gianluca Semeraro et Elvira Pollina; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below