July 2, 2019 / 8:26 AM / 4 months ago

L'Europe marque une pause, l'élan de la trêve commerciale retombe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sans grand changement mardi dans les premiers échanges, faisant une pause après avoir profité la veille du cessez-le-feu commercial entre Américains et Chinois.

Les principales Bourses européennes évoluent sans grand changement mardi dans les premiers échanges. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,06% à 5.564,79 points vers 8h05 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,12% tandis qu'à Londres, le FTSE s'octroie 0,26%. /Photo prise le 1er juillet 2019/REUTERS/Staff

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,06% à 5.564,79 points vers 8h05 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,12% tandis qu’à Londres, le FTSE s’octroie 0,26%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,01%, le FTSEurofirst 300 de 0,21% et le Stoxx 600 de 0,1%.

Les Bourses mondiales ont profité lundi d’un regain d’optimisme sur le commerce avec la trêve conclue par Pékin et Washington, ce qui a permis au Standard & Poor’s 500 d’atteindre un plus haut historique.

Donald Trump a fait savoir lundi que les négociations commerciales étaient déjà en cours par téléphone et que tout accord conclu avec la Chine devra quelque peu pencher en faveur des Etats-Unis.

Alors que les tensions entre les deux premières puissances économiques mondiales semblent s’apaiser, les services du représentant américain au Commerce ont publié lundi une liste de produits importés de l’Union européenne représentant 4 milliards de dollars (3,54 milliards d’euros environ) qui pourraient faire l’objet de droits de douane dans le cadre du litige opposant Washington à l’UE sur les subventions à l’industrie aéronautique.

“Le problème est l’élargissement du différend commercial. L’Europe, les États-Unis et la Chine représentent près des deux tiers du PIB mondial. Une perturbation des échanges entre ces trois grandes économies, à des fins politiques nationales, pourrait saper la croissance mondiale”, a déclaré Prakash Sakpal, économiste chez ING.

Côté indicateurs, les ventes au détail en Allemagne ont baissé contre toute attente en mai.

Les investisseurs prendront connaissance à 9h00 GMT des prix à la production de mai en zone euro.

VALEURS

Que ce soit à Paris ou en Europe, peu de valeurs se distinguent à la hausse ou à la baisse.

En tête du SBF 120, Trigano bondit de 11,95% après avoir fait état lundi d’un chiffre d’affaires en hausse de 3,2% à 721,6 millions d’euros au troisième trimestre 2018/2019.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini sur une maigre hausse de 0,11%, des prises de bénéfices après la progression de la veille ayant limité sa progression.

L’indice CSI 300 des grandes capitalisations chinoises et la Bourse de Shanghai ont terminé à l’équilibre dans l’attente d’avoir plus de détails concernant l’avancée des négociations commerciales.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé dans le vert lundi - quoiqu’en retrait par rapport à ses plus hauts du jour - portée par les valeurs technologiques dans l’optimisme retrouvé concernant les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. [.NFR]

L’indice Dow Jones a gagné 0,44%. Le S&P-500 a pris 0,77% et a touché un plus historique à 2.977,93 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 1,06%.

A la faveur de l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin sur le commerce et autour de Huawei, les semi-conducteurs ont été recherchés. AMD, Broadcom, Applied Materials et Micron ont pris entre 1,7% et 4,3%. De même, Apple AAPL.O, l’un des plus importants clients de Huawei, s’est octroyé 1,83%, plus forte hausse du Dow Jones.

TAUX

Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans recule à 2,01%, après être monté lundi à 2,048%, porté par l’accalmie sur le front du commerce sino-américain.

Le 10 ans allemand est inchangé à -0,36%, proche du plus bas historique touché la veille à -0,363% en réaction à des commentaires accommodants de plusieurs membres de la BCE.

Le marché monétaire évalue à présent à 50% environ la probabilité d’une baisse de taux de 10 points de base (pdb) par la Banque centrale européenne (BCE) ce mois-ci, suivant les transactions en cours sur les futures ce mardi.

CHANGES

Le dollar se stabilise après avoir profité lundi de l’enthousiasme général suscité par l’apaisement des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Face à un panier de devises internationales, le dollar recule de 0,05% contre une progression de 0,74% la veille.

L’euro est inchangé à 1,129 dollar, après avoir brievement touché 1,1273 en début de séance, un plus bas depuis le 20 juin.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont en modeste hausse grâce à la décision de l’Opep de prolonger l’accord d’encadrement de la production bien que les inquiétudes sur la demande mondiale limitent les gains.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) évolue à 59,2 dollars le baril et le Brent monte autour de 65,3 dollars.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below