July 1, 2019 / 8:09 AM / 21 days ago

La trêve commerciale fait grimper les actions

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes grimpent lundi en début de séance dans le sillage des marchés asiatiques, la trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine redonnant aux investisseurs le goût des actifs risqués.

Les principales Bourses européennes grimpent lundi en début de séance dans le sillage des marchés asiatiques. À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,01% vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,62% et à Londres, le FTSE avance de 0,94%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 prend 1,01% à 5.594,96 points vers 07h40 GMT après avoir touché dans les premiers échanges un plus haut depuis le 23 mai 2018 à 5.611,28.

À Francfort, le Dax gagne 1,62% et à Londres, le FTSE avance de 0,94%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,16%, le FTSEurofirst 300 de 1,13% et le Stoxx 600 de 1,13%.

La Chine et les Etats-Unis vont reprendre leurs négociations commerciales et Washington a décidé de ne pas imposer de nouvelles taxes douanières sur les exportations chinoises.

L’annonce faite samedi après la rencontre entre le président américain et son homologue chinois, Xi Jinping, en marge du sommet du G20 à Osaka signale donc une trêve entre les deux plus grandes économies mondiales mais pas la paix.

“Les attentes étant faibles concernant le G20, l’absence d’accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis n’a pas été sanctionnée”, écrivent les analystes de Saxo Banque.

“Les intervenants de marché avaient conscience que la rencontre entre Trump et Xi, de moins d’une heure trente, n’avait pas vocation à régler les nombreux points de dissension entre les deux parties mais plutôt à renouer le dialogue au plus haut niveau et à acter une trêve.”

La tendance en Europe pourrait évoluer avec la publication des résultats définitifs des enquêtes auprès des directeurs d’achat (PMI) sur l’activité dans le secteur manufacturier au mois de juin, très suivies dans un contexte de ralentissement de la croissance.

VALEURS

En Bourse en Europe, tous les secteurs sont dans le vert, à commencer par les compartiments exposés aux tensions commerciales comme la technologie (+2,2%) et l’automobile (+2%).

Les semi-conducteurs se distinguent, portés par la décision de Donald Trump d’assouplir les sanctions pesant sur le géant chinois des équipements de télécommunications Huawei.

En tête du Stoxx 600, AMS prend 9,12%, STMicro 5,61%, et Infineon 3,55%.

EN ASIE

Les investisseurs asiatiques ont été les premiers à applaudir l’issue de la rencontre Trump-Xi.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a ainsi gagné 2,13% pour terminer à un pic de deux mois. Les valeurs exposées au marché chinois ont nettement progressé, notamment les technologiques.

L’indice SSE composite de Shanghai a pris 2,22% pour finir au plus haut en clôture depuis le 30 avril.

La trêve commerciale entre Pékin et Washington masque l’annonce d’une contraction de l’activité du secteur manufacturier en Chine comme au Japon au mois de juin.

Autre signe inquiétant pour le Japon, la confiance des dirigeants des grandes entreprises industrielles japonaises s’est dégradée au cours du trimestre avril-juin pour toucher un plus bas de trois ans, selon l’enquête “tankan” de la Banque du Japon (BoJ) publiée lundi.

A WALL STREET

Les investisseurs américains devraient saluer eux aussi les nouvelles sur le front du commerce. Les contrats à terme signalent pour l’instant une ouverture des indices de référence de Wall Street en hausse de 1% à 1,7%.

La légère progression des indices lors de la séance de vendredi a été suffisante pour permettre au Dow Jones et au S&P-500 de boucler leur meilleur mois de juin depuis respectivement 1938 et 1955, grâce notamment à la posture particulièrement accommodante adoptée par la Réserve fédérale.

TAUX

L’apaisement des tensions commerciales relance l’appétit pour le risque et pèse logiquement sur les obligations, permettant au rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans de reprendre trois points de base à 2,034%.

Les rendements américains profitent également d’un recul des anticipations de l’ampleur de la baisse des taux attendue de la part de la Réserve fédérale.

Dans les premiers échanges en Europe, le rendement du Bund à 10 ans, référence de la zone euro, est quasiment stable à -0,323%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar progresse de plus de 0,4% face à un panier de référence comme face au yen, qui perd de son attrait de valeur refuge. L’euro revient ainsi autour de 1,1322 dollar.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le brut prennent près de 3%, portés par les bonnes nouvelles sur le front du commerce mais aussi par l’attente du verdict de la réunion de l’Opep, qui pourrait annoncer dans la journée la reconduction des accords qui limitent la production afin de soutenir les cours. Le brut léger américain repasse 60 dollars le baril et le Brent de mer du Nord se traite autour de 66,60 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below