June 28, 2019 / 7:29 AM / 5 months ago

France: Malgré un léger regain en juin, l'inflation sous la cible BCE

PARIS (Reuters) - Le rythme de l’inflation sur un an a accéléré en juin en France, après avoir marqué le pas en mai, notamment sous l’effet d’une croissance plus vive des prix des services et de l’alimentation, selon une première estimation publiée vendredi par l’Insee.

Le rythme de l'inflation sur un an a accéléré en juin en France, après avoir marqué le pas en mai, notamment sous l'effet d'une croissance plus vive des prix des services et de l'alimentation, selon une première estimation publiée vendredi par l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

L’indice des prix à la consommation (IPC) s’inscrit en hausse de 1,2% sur les douze mois à fin juin, après +0,9% à fin mai et +1,3% en avril.

L’indice des prix harmonisés selon les normes européennes IPCH, qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, affiche quant à lui une hausse de 1,4% sur un an à fin juin, contre +1,1% à fin mai.

Son évolution s’avère légèrement supérieure aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une progression de 1,1% pour le mois en cours, mais reste toutefois bien en deçà de l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d’une hausse des prix légèrement inférieure à 2% pour la zone euro dans son ensemble.

La progression sur un an des prix à la consommation en France en juin résulte principalement d’une croissance plus marquée des prix des services et de l’alimentation et a également été alimentée par un recul un peu moins marqué des prix des produits manufacturés, souligne l’Insee.

Cette évolution a cependant été légèrement atténuée par un moindre dynamisme des prix de l’énergie.

Sur le mois, l’indice des prix à la consommation IPC a augmenté de 0,2% (après +0,1% en mai), sous l’effet notamment du rebond des prix des services, et l’IPCH a enregistré une hausse de 0,3% (contre +0,1% en mai).

En Allemagne, l’inflation est également restée bien inférieure à l’objectif de la BCE en juin, avec une augmentation de l’IPCH de 1,3%, comme en mai, selon des données préliminaires publiées jeudi.

Le rythme de progression des prix à la consommation dans les deux premières économies de la zone euro conforte l’approche privilégiée par la BCE, qui a décidé de ne pas relever ses taux d’intérêt cette année.

L’indice des prix à la consommation définitif de juin, le seul valable pour les indexations de contrats privés, rentes viagères, pensions alimentaires ou l’évolution du Smic, sera diffusé le 11 juillet.

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below